Effectuez une recherche :

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 110 autres abonnés

CHARLESTON

Anaïs Nin sur la mer des mensonges, Léonie Bischoff

Anaïs Nin sur la mer des mensonges - CouvertureRésumé :

« Le parcours d’une femme qui s’émancipe par l’écriture et l’exploration de sa sensualité.

Début des années 30. Anaïs Nin vit en banlieue parisienne et lutte contre l’angoisse de sa vie d’épouse de banquier. Plusieurs fois déracinée, elle a grandi entre deux continents, trois langues, et peine à trouver sa place dans une société qui relègue les femmes à des seconds rôles. Elle veut être écrivain, et s’est inventé, depuis l’enfance, une échappatoire : son journal. Il est sa drogue, son compagnon, son double, celui qui lui permet d’explorer la complexité de ses sentiments et de percevoir la sensualité qui couve en elle. C’est alors qu’elle rencontre Henry Miller, une révélation qui s’avère la 1re étape vers de grands bouleversements.

Chaque homme à qui j’ai fait lire mes textes a tenté de changer mon écriture. Ecrire comme un homme ne m’intéresse pas. Je veux écrire comme une femme. Je dois plonger loin de la rive pour trouver les mots … sous la mer des mensonges.  »

Coup de Cœur :

J’ai entendu parler de cette bande-dessinée dés sa sortie, et pourtant, j’ai attendu quelques mois avant de la lire.
Je connaissais Anaïs Nin de nom, les titres de ses romans, le fait qu’elle a une réputation assez sulfureuse, pourtant je n’ai encore jamais découvert sa plume. Je me suis dis que cette BD biographique était une belle entrée en matière.

Paris, dans les années 1930, Anaïs Nin est mariée à Hugo, un artiste qui travaille dans un banque pour leur assurer un revenu confortable. Elle le soutient envers et contre tout. Il l’encourage à écrire, et pour le moment elle réussit juste à rédiger son journal. Elle est frustrée, elle voudrait un roman qui soit publiable. Son journal est sa drogue, son miroir, son compagnon à qui elle confie tout… Elle donne l’image d’une femme tranquille et solide, et pourtant elle se sent multiple… Elle s’évade dans le tango, dans l’écriture, en testant la psychanalyse, en cherchant à comprendre sa sensualité. Jusqu’à sa rencontre avec l’écrivain américain, Henry Miller, elle va bouleverser sa vision de la sexualité, de la passion, de la rédaction de son œuvre, elle va se révéler à elle-même !

Anaïs Nin

Anaïs Nin

Une bande-dessinée biographique incroyable ! Léonie Bischoff offre un portrait documenté, chaleureux et charmeur d’une écrivaine incroyable !
Anaïs Nin est une femme complexe, torturée à cause des carcans de son époque, d’une rare sensualité, libérée, talentueuse, envoûtante ! Elle a régulièrement surpris son entourage par sa féminité exacerbée, ses envies de liberté.
Erotique, amoureuse de l’amour et de la vie, une amante passionnée, entière, à travers le portrait de cette femme fascinante, l’autrice décrit toute une époque, avec ses règles et sa bienséance.

Henry et Anaïs

Henry Miller et Anaïs Nin

Les dessins jouent avec l’érotisme qui caractérise l’œuvre de l’artiste, tout en gardant une belle légèreté, et énormément de motifs floraux. Il y a des pages pleines d’une beauté incroyable, la colorisation est originale, et d’une incroyable sensualité.

Une œuvre pleine de poésie qui mérite amplement les éloges qui l’accompagnent !
Un roman graphique de toute beauté !

Intensité du coup de coeur
« »

© 2021 Les petites lectures de Scarlett. Theme by Anders Norén.