Effectuez une recherche :

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 71 autres abonnés

CHARLESTON

Château de femmes, Jessica Shattuck

Château de femmes - CouvertureRésumé :

« Allemagne 1945. Au milieu des cendres de la défaite de l’Allemagne nazie, Marianne von Lingenfels revient dans le château des ancêtres de son époux, une imposante forteresse bavaroise désormais à l’abandon. Veuve d’un résistant pendu à la suite de l’assassinat raté de Hitler le 20 juillet 1944, Marianne a bien l’intention de tenir la promesse faites aux courageux conspirateurs : retrouver et protéger leurs enfants et leurs femmes, devenues comme elle veuves de résistants.
En réunissant ces êtres brisés, Marianne croit que le chagrin va les souder. Mais elle s’aperçoit rapidement que ce nouveau monde est d’une grande complexité.
Marianne, Benita et Ania, dont les choix de vie avant-guerre étaient très différents, doivent faire la paix avec elles-mêmes pour se réinventer et prendre leur destin en main.

Coup de Cœur :

Tout d’abord, un grand merci aux éditions JC Lattès et à Elise pour l’envoi de ce roman : je me suis régalée, même si je l’ai lu quelques mois après sa sortie ^^

L’autrice s’est documentée pendant de longues années sur cette période troublée et riche en événement de l’Allemagne au XXème siècle. Etant elle-même d’origine germanique, cette histoire sembler couler de source, elle apporte un éclairage différent à une époque qui a déjà été racontée à de nombreuses reprises.

Le prologue nous emmène à Burg Lingenfels, en novembre 1938, lors d’une fastueuse soirée organisée par Marianne von Lingenfels, la nièce par alliance la comtesse, la propriétaire du château. Les premiers troubles important secouent le pays et les répercussions commencent à toucher l’Europe. Lors de cette soirée, la jeune femme va faire une promesse à son plus vieil ami, Martin Constantine Fledermann, appelé plus affectueusement Connie par ses proches. Ce dernier, le mari de Marianne, Albrecht, et d’autres de leurs amis étant opposés à la politique de Hitler et de son entourage, sont bien décidés à résister contre eux. Ayant conscience qu’ils risquaient leurs vies, ils demandèrent à l’impétueuse Marianne de prendre soin de leurs familles si il devait leur arriver malheur…

Jessica Shattuck ne cherche pas à juger, à critiquer, à justifier, elle préfère nous expliquer avec pudeur, beaucoup d’honnêté et de rigueur comment toute une population encore traumatisée par la Première Guerre Mondiale s’est retrouvée à suivre ou à s’opposer au régime nazi instauré par Hitler. En racontant l’histoire à travers le regard de femmes de résistants allemands, on rencontre des personnages marqués par le conflit, des années de peur, de privations et de tragédies. Ces trois femmes ont chacune vécu une guerre très différentes. Elles ont fait des choix qui influenceront le reste de leur existence, même quand elles feront tout pour offrir le meilleur avenir à leurs enfants.
L’autrice fait quelques aller-retour dans le passé afin de nous présenter chacune de ses femmes, de nous présenter leur vie avant et pendant la guerre, les événements qui ont forgés les femmes que nous rencontrons en 1945. J’ai découvert une Allemagne qui cherche à se relever de sa défaite, des personnages plutôt naïfs qui se retrouvent embrigadés dans une idéologie à laquelle ils ne comprennent pas grand chose, et d’autres privilégiés intellectuellement grâce à leur naissance qui détestent dés le départ les projets d’Hitler et ses sbires.
Ensemble, elles vont affronter les conséquences de l’Armistice. Ayant chacune des personnalités bien établies, un passé assez lourd et une vision de l’avenir assez différentes, la cohabitation ne sera pas facile, elle donnera lieu à des frictions.

Une lecture vivante, poignante, marquante, intense, richement documentée et totalement immersive !
Trois femmes avec des destins historiques profondément liés au nazisme et à la seconde guerre mondiale.
Une vision différente des conséquences de la Seconde Guerre Mondiale sur la population allemande qui se relève tout doucement de cinq longues années de guerre, un conflit dont elle est sortie perdante.

Un vrai Coup de Cœur !

Intensité du coup de coeur
« »

© 2019 Les petites lectures de Scarlett. Theme by Anders Norén.