Chroniques de Meryton - Couverture

Chroniques de Meryton, Elizabeth Aston

Chroniques de Meryton - CouvertureRésumé :

« Loin des yeux, près du cœur.
Dans Orgueil & Préjugés, Maria Lucas, la petite sœur de Charlotte Lucas, est souvent présentée comme une jeune fille timide et écervelée. Pourtant, derrière ce portrait se cache une femme romantique et volontaire…
Alors qu’elle est en voyage à Londres, elle rencontre Henry Fletcher, un capitaine de la Royal Navy, et en tombe amoureuse. Ils se fiancent secrètement avant que le jeune homme ne parte en mer. De retour à Meryton, elle entretient avec lui une correspondance enflammée tout en lui décrivant sa vie dans le Hertfordshire où s’installe un certain Mr Bingley accompagné de son meilleur ami : Mr Darcy. »

Mon avis :

J’ai lu quasi tous les titres d’Elizabeth Aston, une autrice anglaise qui a écrit de nombreuses austeneries. J’avoue être un peu sceptique quand elle s’attaque de trop près aux personnages originaux, mais quand elle s’en éloigne ça va 🙂

Ici elle réécrit l’histoire originel du point de vue de Maria Lucas en attribuant à notre héroïne, une grande intelligence, une faculté d’observation aiguisée et surtout un talent indéniable de comédienne ^^ Nous retrouvons donc des personnages bien connu : Charlotte Lucas, Jane & Elizabeth Bennet ainsi que toute leur famille, les Gardiner, Mr Darcy, Mr Bingley et ses soeurs …
Maria passe pour une jeune fille écervelée et discrète. Ici elle cache un lourd secret : elle est fiancée, contre l’avis des parents de son promis, au Capitaine Henry Flethcher de la Marine du Royaume. Il désire accumuler un pécule avant d’épouser la demoiselle car il sait que ses parents ne l’aideront pas. Commence alors une longue attente pour les jeunes gens. Maria lui écrit régulièrement par l’intermédiaire de sa soeur, la seule personne au courant de leur fiançaille. Comme Maria ne peut parler à personne de sa situation, elle commence également la rédaction d’un journal intime sur lequel elle couche ses joies, ses peines, ses attentes, ses craintes et ses nombreuses remarques sur son entourage. Elle décrit dans les nombreux courriers qu’elle adresse à Henry et sa soeur Lucy, sa vie quotidienne et surtout la vie des habitants de Meryton dont celle de la famille Bennet de qui ils sont proches. Elle semble limite voyante à certains moment 😀

C’est amusant, divertissant, et surtout complètement improbable ! Maria ne pouvait pas être aussi futée et les liens qu’elle crée avec la famille de son fiancé me semblent totalement irréaliste au vue de la société de l’époque. Comme l’autrice voulait raconter l’histoire dans son intégralité au presque, elle s’est permise des libertés, mais je n’y ai absolument pas adhéré ^^ Elle se rapproche de certains personnages comme le Colonel Fitzwilliam de manière impossible ! Au moins ça m’aura fait sourire et je n’ai pas vu avancer ma lecture car je me demandais jusqu’où l’autrice allait aller !

J’ai juste apprécié les petite appartées sur la vie dans la Marine, malheureusement elles étaient rares et bien trop peu détaillées à mon goût. C’est dommage car ça aurait amené un réel intérêt au texte. En effet, il y a très peu de passages consacré à ce sujet dans l’oeuvre de Jane Austen, sauf dans Persuastion. Il me reste un titre de l’auteur dans ma PAL, je le lirai car je suis curieuse, néanmoins je crains déjà la pire ^^

Donc une lecture TRES légère, amusante et agaçante à la fois, mais ça ne vaudra JAMAIS la plume de notre chère Jane Austen ♥

Intensité du coup de coeur

« »

© 2017 Les petites lectures de Scarlett. Theme by Anders Norén.