Eleanor Oliphant va très bien - CouvertureRésumé :

« Eleanor Oliphant est un peu spéciale.

Dotée d’une culture générale supérieure à la moyenne, peu soucieuse des bonnes manières et du vernis social, elle dit les choses telles qu’elle les pense, sans fard, sans ambages.

Fidèle à sa devise « Mieux vaut être seule que mal accompagnée », Eleanor évite ses semblables et préfère passer ses samedis soir en compagnie d’une bouteille de vodka.

Rien ne manque à sa vie minutieusement réglée et rythmée par ses conversations téléphoniques hebdomadaires avec « maman ».

Mais tout change le jour où elle s’éprend du chanteur d’un groupe de rock à la mode.

Décidée à conquérir de l’objet de son désir, Eleanor se lance dans un véritable marathon de transformations. Sur son chemin, elle croise aussi Raymond, un collègue qui sous des airs négligés, va lui faire repousser ses limites.

Car en naviguant sur les eaux tumultueuses de son obsession amoureuse et de sa relation à distance avec « maman », Eleanor découvre que, parfois, même une entité autosuffisante a besoin d’un ami… »

Coup de Cœur :

Un Ovni littéraire comme je les adore ! C’est original, doux-amer, tendre, cruel, l’héroïne ne rentre dans aucun canevas et ça la rend d’autant plus attachante ! Son histoire surprend de pages, on va de surprises en découvertes, sans temps mort et à la dernière pas, je me suis dit : déjà?

Eleanor Oliphant est une jeune femme peu sociable, elle fait le même boulot depuis qu’elle est diplômée, comptable dans une entreprise de design graphique, et elle suit un quotidien très monotone, sans surprise. Elle n’a pas d’ami, et elle ne recherche pas la compagnie des autres. Sa vie va changer le jour où elle va assister à un concert, elle a reçu des places gratuites de la part d’un des clients de la boîte, et elle tombe littéralement sous le charme du chanteur d’un petit groupe de rock ! A partir de là, elle va commencer une autocritique de son existence et vouloir améliorer son existence, son apparence ! En même temps, elle va rencontrer Raymond, un informaticien travaillant au même endroit qu’elle. Des liens inédits vont se nouer entre eux, et malgré une allure physique qu’Elenaor désapprouve au plus haut point, il va l’aider à sa façon, et la pousser à avancer, à dépasser ses limites ! Et d’autres rencontres vont se greffer autour de la transformation de la jeune femme !

Un roman incroyable qui m’a scotché dés les premières pages ! L’histoire oscille en permanence entre douceur et tristesse, le passé mystérieux d’Eleanor qui marqué physiquement & psychologiquement, et cet avenir qu’elle veut différent. Sa relation avec « maman » est très étrange, ambiguë et cruelle, tous les mercredis, elle téléphone à sa fille et leurs échanges sont teintés de cynisme. Les événements qui vont jalonnés la nouvelle vie de l’héroïne sont touchants, imprévisibles, et parfois même drôles ! Une jeune femme solitaire, même esseulée, rongée par un passé douloureux qui, un peu comme Jane Eyre, est bien décidée à évoluer et à se créer une nouvelle vie ! Un personnage qui a choisit la solitude comme armure contre la vie qui lui fait peur et qui nous ouvre un peu la fenêtre afin de l’accompagner quelques mois !
Et j’ai adoré la fin, parfaite, totalement en accord avec le reste !

Une histoire décalée, touchante, réjouissante, émouvante, intelligente et singulière qui rappelle que l’on peut réapprendre à vivre à tout âge, malgré n’importe quel passé !
Une lecture fluide, addictive, agréable, qui offre de l’espoir, de l’optimisme aux lecteurs !
Un beau gros coup de cœur !

PS : la couverture est juste parfaite, la même qu’en VO et j’en suis heureuse ! A lire pour comprendre 😉

Intensité du coup de coeur