Une robe couleur de vent - Couverture

Everyday Magic Trilogy T.01 Une robe couleur de vent, Sophie Nicholls

Une robe couleur de vent - CouvertureRésumé :

« Fabia Moreno vient de s’installer avec sa fille, Ella, dans la petite ville de York, où elle a ouvert un magasin de vêtements vintage. Une boutique de rêve, comme les femmes de York n’en ont encore jamais vu. Car Fabia possède un don pour dénicher la robe idéale et l’ajuster à chaque cliente. Autour de son commerce, bientôt, les destins se croisent, les identités se révèlent et les amours s’épanouissent… mais naissent aussi la méfi ance et la jalousie.
L’exubérance de Fabia dérange, et la jeune Ella, à la peau cuivrée, est une adolescente bien mystérieuse.
Parviendront-elles à s’intégrer dans la communauté ?
Quel sombre secret cache Fabia derrière ses tenues flamboyantes et son accent chantant ? Sa fille elle-même sait-elle tout de l’histoire familiale ?

Dans la lignée du roman Chocolat de Joanne Harris, adapté au cinéma avec Juliette Binoche et Johnny Depp, Une robe couleur de vent est un véritable bonheur de lecture, ode à la tolérance et hymne à la vie. »

Coup de Cœur :

Une nouvelle lecture commune avec Joanna du blog Des Bulles et des Mots, un roman de la Rentrée Littéraire alternative de 2017 🙂
Et je pense pouvoir dire sans me tromper que j’ai été plus séduite qu’elle !

Cette couverture est juste magnifique, je suis littéralement tombée sous son charme !

Fabia Moreno est une mère célibataire qui emménage à York, avec sa fille, Ella, afin d’ouvrir une boutique de vêtements et accessoires vintages. Elles ne rentrent pas dans les carcans britanniques : Fabia est toujours pomponnée, habillée avec goût et de manière très féminines, elle mets en avant les tenues rétro de son magasin. Avec son accent chantant, sa délicatesse et son don, elle va rapidement séduire ses clientes en leur trouvant la tenue idéale avec les petites retouches qu’elle fait elle-même. Sa sensibilité lui permet de comprendre ces femmes, leurs inquiétudes et leurs attendes face à une nouvelle tenue. Ella est une adolescente secrète, qui parle peu, et elle a du mal à se faire des amis. Pourtant, très rapidement, elle va lier d’amitié avec Billy, un adolescent qui va à la même école qu’elle. Etrangement, elle va aussi se rapprocher de Katrina, une adolescente née dans une famille riche de York. Fabia est aussi fantasque qu’Ella est introvertie ! Ces deux femmes vont bouleverser le quotidien de ces anglais, surtout de certains d’entre eux, Katrina, Billy, David…

L’ambiance est typiquement british, avec quelques touches de mystères qui entourent le passé de Fabia : où est passé son mari? Quels sont les petits rituels qu’elle pratique régulièrement? Qu’y a-t-il donc dans cette fameuse boîte soigneusement cachée? Elle réfléchit souvent à son enfance qui a largement influencé la femme qu’elle est aujourd’hui, avec nostalgie, tristesse, et pourtant elle en parle rarement avec sa fille.
Ella est jeune fille ayant du mal à s’attacher, heureusement elle peut rapidement compter sur Billy. Ce jeune homme, du même âge qu’elle, la comprend et les aide régulièrement.
Chaque chapitre est nommé par la brève description d’une tenue ou d’un accessoire vintage, ça met tout de suite le lecteur dans l’atmosphère et le quotidien des deux femmes. Ca donne envie de s’intéresser à ces vêtements anciens, à leur histoire ! L’ouverture de ce lieu va amener des changements dans leurs vies et les amener à faire des rencontres inédites.

Un premier roman prometteur : l’ambiance est légère, mystérieuse, bohème et douce. Les héroïnes sont attachantes et avec des secrets intrigants ! A travers une histoire qui peut paraître assez douce, teintée de nostalgie, l’autrice nous parle des difficultés d’intégration, des relations mères-filles, de la différence, de l’importance du passé et des racines familiales. A sa façon, c’est une histoire féministe, le combat de Fabia pour se fondre dans la société anglaise avec sa fille, sans subir en permanence le poids des préjugés. Il y a quelques passages un peu longuet, et des petites baisses de rythmes, et pourtant ça reste une jolie lecture, très agréable ! Il est annoncé comme le premier volet d’une trilogie, j’avoue être intriguée par la suite car l’histoire me semble terminée.

Et voilà le billet plus mitigé de Joanna

Citation :

Aux yeux d’Ella, mamma n’était que contradictions : d’un côté, les tenues voyantes et le rouge à lèvres éclatant, de l’autre, l’envie de s’intégrer ; d’un côté, le penchant pour l’intrépidité, la couleur, l’originalité – en matière de vêtements, de nourriture, de langues, de gens, de lieux –, de l’autre, le respect des Britanniques et de leurs manières si prudentes, si réservées ; et, bien sûr, au cœur de ces tiraillements, le secret qu’Ella était seule à connaître : mamma faisait semblant d’être italienne.

 

Intensité du coup de coeur

« »

© 2017 Les petites lectures de Scarlett. Theme by Anders Norén.