Jules - Couverture

Jules, Didier VanCauwelaert

Jules - CouvertureRésumé :

« Zibal est un petit génie. Ses inventions auraient d’ailleurs pu lui rapporter des millions mais tout le monde n’est pas doué pour le bonheur et Zibal, malgré ses diplômes, se retrouve à 42 ans vendeur de macarons à l’aéroport d’Orly.
Un jour, devant son stand, apparaît Alice, une jeune et belle aveugle qui s’apprête avec son labrador Jules à prendre l’avion pour Nice où elle doit subir une opération pour recouvrer la vue. L’intervention est un succès mais, pour Jules, affecté à un autre aveugle, c’est une catastrophe. Jules fugue, retrouve Zibal et, en moins de vingt-quatre heures, devient son pire cauchemar : il lui fait perdre son emploi, son logement, ses repères. Compagnons de misère, ils n’ont plus qu’une seule obsession : retrouver Alice.
Un roman plein de tendresse, mené par un trio digne des plus ébouriffantes comédies hollywoodiennes. »

Coup de Coeur :

Ma lecture commune du mois de mai avec Le coin lecture de Nath, et une fois encore nous avons été conquise ♥ !

Didier Van Cauwelaert est un auteur que j’apprécie énormément : quand j’étais adolescente j’ai lu pas mal de ces ouvrages (Un aller simple, Rencontre sous X, La demi-pensionnaire, L’éducation d’une fée…), puis je l’ai un peu « oublié » pendant quelques années. Il y a 2 ou 3 ans, j’ai retrouvé avec plaisir sa plume lors de la sortie poche de Les témoins de la mariée, puis Le journal intime d’un arbre et surtout l’année passée La femme de nos vies ♥

Tout d’abord la couverture : elle est juste trop chou ! Sauf que Jules est un labrador et non un Braque ^^ Je trouve ça dommage que les éditeurs n’aient pas fait attention, une simple petite recherche sur Google aurait évité cette erreur ! Heureusement ça n’a pas affecté la qualité du roman 😉

Dés les premières pages, l’auteur nous plonge dans le vif sujet : Zibal, un jeune vendeur de macarons tombe sous le charme d’Alice une jeune aveugle qui adore ces gourmandises ainsi que son chien 😉  Quand les gardes de l’aéroport veulent la séparer de Jules au moment de monter l’avion, il va s’interposer comme un chevalier servant : il récolte ainsi la reconnaissance de la jeune femme et l’amour instantané du labrador !

Quand quelques jours plus tard Alice recouvre la vue grâce à une opéartion innovante, Jules perd tous ses repères, et retrouve en quelques heures à peine son sauveur de l’aéroport ! Ces retrouvailles vont bouleverser la vie de Zibal ! Pour la première fois, il n’a pas à prendre de décisions car c’est Jules qui les prend à sa place ! Son but est de faire se retrouver Alice et Zibal, et pour ça il est prêt à tout !

Je l’ai dévoré en 2 soirées à peine : c’est romantique, bourré d’humour, émouvant, frais, plein de tendresse et très addictif malgré une histoire d’amour assez classique 😉 Je suis une grande romantique, et ce genre d’histoire j’adore ! J’ai retrouvé la plume de Van Cauwelaert à l’époque de La demi-pensionnaire : des personnages attendrissants, un peu cabossés par la vie, un message plein d’espoir, des dialogues percutants qui m’ont sourire et même rire à plusieurs reprises ! C’est la lecture de l’été, un roman « feel-good », un vrai bonheur : drôle et émouvant ! Une bulle de bonheur pour une journée de détente et de farniente, ou pour se faire du bien. J’avoue avoir eu un vrai coup de coeur ♥ pour ce chien ! En plus, j’ai adoré apprendre autant de choses sur l’éducation des chiens d’aveugle, la symbiose qui s’installe entre le maître et l’animal, la difficulté de les éduquer et pour les handicapés d’en obtenir un. L’auteur s’est soigneusement documenté !

Et voilà le billet enthousiaste de Nath 🙂

Intensité du coup de coeur

« »

© 2017 Les petites lectures de Scarlett. Theme by Anders Norén.