La Belle et la Bête - Affiche

La Belle et la Bête

La Belle et la Bête - AfficheRésumé :

« 1810. Après le naufrage de ses navires, un marchand ruiné doit s’exiler à la campagne avec ses six enfants. Parmi eux se trouve Belle, la plus jeune de ses filles, joyeuse et pleine de grâce.
Lors d’un éprouvant voyage, le Marchand découvre le domaine magique de la Bête qui le condamne à mort pour lui avoir volé une rose.
Se sentant responsable du terrible sort qui s’abat sur sa famille, Belle décide de se sacrifier à la place de son père. Au château de la Bête, ce n’est pas la mort qui attend Belle, mais une vie étrange, où se mêlent les instants de féerie, d’allégresse et de mélancolie.
Chaque soir, à l’heure du dîner, Belle et la Bête se retrouvent. Ils apprennent à se découvrir, à se dompter comme deux étrangers que tout oppose. Alors qu’elle doit repousser ses élans amoureux, Belle tente de percer les mystères de la Bête et de son domaine.
Une fois la nuit tombée, des rêves lui révèlent par bribes le passé de la Bête. Une histoire tragique, qui lui apprend que cet être solitaire et féroce fut un jour un Prince majestueux.
Armée de son courage, luttant contre tous les dangers, ouvrant son coeur, Belle va parvenir à libérer la Bête de sa malédiction. Et se faisant, découvrir le véritable amour. »

Coup de Coeur :

Merci Christopher Gans pour ce film magique, que dis-je féérique !!!

Le réalisateur prend le parti d’adapter, avec son univers à lui, une version moins connue du conte, celle de Mme de Villeneuve. Celle que nous connaissons tous est celle de Mme Leprince de Beaumont, un version résumée, d’une dizaine pages, adaptées pour les plus jeunes, elle était gouvernante pour de jeunes anglaises à l’époque. Nous assistons donc à un spectacle pour adultes où le passé de la Bête va prendre une place inattendue dans l’histoire.

Christopher Gans nous offre un film réussi : des acteurs au meilleur de leur forme, Léa Seydoux est une vraie princesse, André Dussolier est parfait comme à son habitude, et Vincent Cassel confime une nouvelle fois son talent dans un registre où je ne l’attendais pas, un des meilleurs acteurs français du moment ! Ils sont vêtus de costumes splendides, évoluent dans des décors époustouflants, et sont accompagnés par une musique envoûtante ! Un spectacle à l’atmosphère en parfaite adéquation avec son thème, accompagné d’une touche de noirceur qui reflète bien la nature torturée des humains. Il est parfaitement réussi visuellement, et même plus « réaliste », à sa manière, dans la malédiction du Prince en Bête.
A mes yeux, ce film sublime l’Amour, sa beauté et tout ce qu’il peut apporter ou reprendre : soyons prudent dans nos choix, ils peuvent avoir des conséquences inattendues, car l’Amour demande sacrifice avant d’amener la rédemption !

Un excellent moment de cinéma français qui peut rivaliser avec Hollywood : humour, drame, frissons, magie et bien entendu l’Amour sont tous au rendez-vous afin de nous enchanter pendant presque deux heures.

 

Intensité du coup de coeur

« »

© 2017 Les petites lectures de Scarlett. Theme by Anders Norén.