Effectuez une recherche :

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 108 autres abonnés

CHARLESTON

La chanson du Clair de Lune, Tonie Behar

La chanson du clair de lune - CouvertureRésumé :

« 1860. Joséphine est une grisette, courageuse et mutine, une de ces milliers de petites mains mal payées des coulisses de la mode.

2020. Amanda est une entrepreneuse moderne, qui développe son entreprise de bijoux grâce aux réseaux sociaux.

Un jour, Amanda trouve dans sa cheminée une merveilleuse bague en opale, le Rayon de lune, ainsi qu’un paquet de lettres jaunies qui révèlent la vie mouvementée de la grisette. Fascinée, elle se sent liée à l’émouvante Joséphine par mille fils invisibles et surtout par cette bague, chargée de souvenirs.

Mais voilà que le Rayon de lune disparaît dans des circonstances dramatiques…

Séparées par plus d’un siècle mais réunies par l’immeuble parisien et le métier qu’elles partagent, ces deux héroïnes vont tout faire pour réaliser leurs rêves. Un roman poignant, traversé par des passions amoureuses qui défient le temps. »

Coup de Cœur :

Tout d’abord un Immense Merci aux Editions Charleston pour leur confiance depuis toutes ces années, je fais vraiment de superbes découvertes livresques grâce à vous !!!
Et un grand merci tout ému à Tonie Behar pour l’adorable petit mot qui accompagnait le livre, ça m’a beaucoup touché !
Et vous avez vu cette magnifique couverture, elle m’a tout de suite fait rêver : la douce lumière, le corsage travaillé, la jupe vaporeuse, le contre-jour…

J’avais une panne de lecture, pas moyen de trouver un roman qui m’accroche, qui me donne envie de m’y plonger intégralement et d’oublier le temps qui passe, et celui-ci a été magique ! J’étais partagée entre ces deux envies : le dévorer et en même temps, le déguster car j’étais totalement séduite ! Puis, je travaillais le lendemain, une nuit blanche n’était pas une bonne idée 😉

Novembre 2019, Amanda est une jeune parisienne moderne qui a créé, avec une amie, une boîte de bijoux de fantaisie. En quelques années, à force de travail, et grâce à une utilisation judicieuse des réseaux sociaux, elles ont acquis une jolie petite renommée. Alors qu’elle désire utiliser la cheminée de son appartement, elle découvre que celle-ci est condamnée depuis de longues années. En la dégageant, le ramoneur découvre un petit coffre en bois. A l’intérieur, il y a une magnifique bague ornée d’une opale, et un paquet de lettres d’amour échangée entre une certaine Joséphine, et un certain Antoine à partir de 1860 ! Fascinée, la jeune femme va lire et relire l’échange épistolaire entre les amants. La bague, Le rayon de Lune va disparaître dans d’étranges circonstances, et emmener Amanda dans une étrange et palpitante aventure ! Elle va lui permettre de se révéler à elle-même !

Novembre 1860, Joséphine est une petite grisette (ouvrière en confection) qui a quitté sa campagne normande afin de tenter sa chance à Paris. Exploitée et sous-payée, elle fait partie de ces nombreuses petites mains qui travaillent pour la mode parisienne. Grâce à sa chatte, un cadeau de sa maman lors de son départ, affectueusement baptisée Grisette, elle va rencontrer Antoine, un jeune avocat qui travaille dans le même immeuble qu’elle. Une belle histoire d’amour, compliquée, va naître entre les jeunes gens. Je me suis rapidement attachée à ce petit bout de femme courageuse, impertinente, tenace et déterminée !

A travers leur correspondance, on découvre la vie parisienne à la fin du XIXème siècle sous le règne de Napoléon III, la condition féminine, les mariages arrangés, la lutte des classes, les Grands Magasins… des tranches de vie fascinantes !

La double temporalité du roman donne un rythme à l’histoire, elle est parfaitement justifiée grâce l’histoire du bijou, elle permet de comparer la condition des femmes et un événement que je tais volontairement m’a tenu en haleine jusqu’au bout !

Tonie Behar nous immerge à Paris dans les pas de ses héroïnes, avec leurs choix de vie, leurs rencontres, leurs amours, leurs amitiés…
En prime, avec Amanda, l’autrice nous offre quelques clins d’œil touchants à ses précédentes histoires : Violette de Si tu m’oublies, et Mira de Noël Actually (une de mes nouvelles préférées du recueil !)

Un roman qui mêle amour, Histoire de France, enquête policière (ce qui rajoute un petit suspense aux secrets déjà présents), féminisme, confrontations aux mœurs du XIXème, vie des avocats, les bijoux et la joaillerie aux XXIème siècle …
C’est sensible, addictif, engagé, tendre, drôle, plein d’amour, avec des personnages audacieux  et terriblement attachants ! La plume de l’autrice est fluide, addictive et totalement envoûtante !

J’ai adoré suivre Joséphine et Amanda, ce sont deux jeunes femmes terriblement attachantes, qui prennent leurs vies en main, qui surmontent les épreuves de la vie grâce à leur force de caractère et à leur courage.

Merci Tonie Behar pour cette magnifique lecture : je me suis régalée de la 1ère à la dernière page avec l’histoire de ces femmes ! A peine refermé, je suis déjà nostalgique de ce fascinant roman, un vrai enchantement !

J’ai ADORÉ, je le recommande Très chaleureusement !

Les autres titres de l’autrice :

* Si tu m’oublies

et sa participation aux recueils de nouvelles de la #TeamRomCom :

* Y aura-t-il trop de neige à Noël?
* Noël & Préjugés
* Noël Actually

Intensité du coup de coeur
« »

© 2021 Les petites lectures de Scarlett. Theme by Anders Norén.