La clef sous la porte - Couverture

La clef sous la porte, Pascale Gautier

La clef sous la porte - CouvertureRésumé :

« José, retraité solitaire et endurci, vit devant la télé. Ferdinand, dont la vie sonne aussi mal au bureau dans son univers familial, subit une femme volage et une fille ado, véritable tête à claques qui le déteste. Auguste, la cinquantaine, est pris en tenaille entre une mère tyrannique et un père plutôt faible. Et Agnès, la quarantaine, toujours amoureuse d’hommes mariés, doit se rendre au chevet qui agonise. Ses trois frères, des fardeaux qu’elle redoute, la supplient de venir à l’hôpital…
Pascale Gautier exploite l’un de ses thèmes de prédilection, ancien comme l’histoire de l’humanité : la relation parents/enfants, souvent ingérable, mais qui fournit à l’écrivain une source d’inspiration inaltérable, caustique et tendre. Après l’immense succès du roman Les vieilles, La clef sous la porte est, au vu du titre, une suite logique ou plutôt une sorte de retour sur le passé. Les personnages, doués d’une certaine espérance, se débattent afin de na pas perdre pied. Aussi arriveront-ils, chacun à sa façon, à mettre la clef sous la porte et à choisir. »

Mon avis :

J’ai lu le titre le plus connu de l’auteur Les vieilles il y a quelques années (4 ans? que le temps passe vite !), et j’en garde un bon souvenir ! J’étais donc heureuse et curieuse de lire un nouveau titre !
Il est chouette, j’ai passé un bon moment, je l’ai lu assez rapidement, néanmoins j’avais espéré être plus enthousiaste dans ma lecture !
Les personnages sont bien campés, ils m’ont fait rire et sourire à plusieurs reprises dans leurs réactions ! Même si j’ai eu envie de les baffer régulièrement 😀 Surtout Ferdinand et Agnès qui m’agaçaient plus qu’ils ne m’ont ému ! Par contre, je me suis rapidement attachée à José et Auguste, j’ai limite eu de la pitié pour eux. José est un vieil homme solitaire qui suite à une déception, s’est refermé sur lui-même, il a vécu par procuration à travers les films, les series, les émissions de la télévision… Il s’est persuadé qu’il n’est pas malheureux, et surtout qu’il a évité des soucis ! Auguste a consacré sa vie à l’enseignement et à s’occuper régulièrement de ses parents. Quand ceux-ci lui demandent de complètement se sacrifier, c’est la goutte qui fait déborder le vase !

Ces personnages ont pour point commun : une vie peu heureuse, jusqu’au jour où ils ont marre ! Ils ruent enfin dans les brancards, ils effectuent des changements, parfois radicaux, souvent surprenants !
Un texte drôle, caustique, et souvent juste !

Intensité du coup de coeur

« »

© 2017 Les petites lectures de Scarlett. Theme by Anders Norén.