La Dame du manoir de Wildfell Hall - Couverture

La Dame du manoir de Wildfell Hall, Anne Bronté

La Dame du manoir de Wildfell Hall - CouvertureRésumé :

« L’arrivée de Mrs Helen Graham, nouvelle occupante du manoir délabré de Wildfell Hall, alimente tous les on-dit. Qui donc est cette mystérieuse artiste, qui se dit veuve et vit seule avec son jeune fils? Quel inconvenant secret cache-t-elle? Et pourquoi son voisin veille-t-il si jalousement sur elle?

Même Gilbert Markham, un prospère éleveur tombé sous le charme d’Helen, commence à douter d’elle. Il est vrai qu’Eliza Millward, sa promise, ne cesse de propager des ragots sur la dame du manoir. Un drame semble inévitable… »

« Publié en 1848, La Dame du manoir de Wildfell Hall est considéré comme l’un des tout premiers romans féministes. Anne Bronté y décrit sans indulgence la place des femmes dans la société victorienne. »

Coup de Coeur :

Voilà (Enfin ^^) mon billet sur la Lecture Commune avec Dame Coquelicote du Blog Sans Grand Intérêt. Elle vient de changer de plateforme, voilà son nouveau blog 🙂 Autant vous le dire tout de suite : j’ai adoré !!! Le roman commence avec une préface qui remet le roman dans son contexte de l’époque et nous explique son histoire et quelques éléments de la vie de l’auteur, sans aucun spoil pour l’histoire ! J’ai vraiment apprécié car j’hésitais un peu à la lire !

C’est ma première lecture de l’auteur. J’avais lu (à de nombreuses reprises pendant mon adolescence) Jane Eyre de sa soeur Charlotte Bronté, et j’ai Les Hauts de Hurlevent de son autre soeur, Emily Bronté, dans ma whish list. Finalement c’est avec la plus jeune et la moins connue des trois soeurs que je continue ma découverte de leur oeuvre.
Ce texte est longtemps resté méconnu car c’est Charlotte Bronté elle-même qui demanda à ce qu’il ne soit pas réimprimer après le décès de son auteur, il a en effet fait un grand scandale à sa parution, et ça se comprend car la critique d’Anne Bronté sur la société est très acide et virulente ! Néanmoins c’est très dommage car c’est un texte excellent et très audacieux pour l’époque ! Elle y a créé une héroïne qui va à l’encontre des codes qui régissent la société à l’époque, elle a une vision trop féministe pour l’époque, c’est vraiment un roman « moderne » !!!

Je suis tombée sous le charme de cette histoire et de son personnage principal ! La première partie est racontée du point de vue de Gilbert Markham, un jeune éleveur local qui a du mal à trouver sa place dans son village et dans sa famille. Si il n’apprécie pas Helen lors de leur première rencontre, ses sentiments vont rapidement changer et il va carrément tomber sous son charme. Cela provoqua de nombreuses réactions de sa part dont une que j’ai beaucoup de mal à lui pardonner !!! Dame Coquelicote verra tout de suite de quoi je parle car elle a eu le même ressenti pendant notre LC ! Un évènement va bouleverser leur relation et là, l’auteur nous offre un beau flash-back : on plonge dans le journal intime d’Helen, et nous apprenons enfin quels évènements ont jalonné son existence et surtout ce qui l’a amené au Manoir de Wilfell Hall. La dernière partie de l’ouvrage est à nouveau racontée du point de vue de Gilbert Markham.

Autant vous prévenir c’est une jolie petite brique (564 pages), et pourtant je ne me suis pas ennuyée !!! Les personnages sont fouillés, bien établi psychologiquement, ils évoluent énormément au fil des pages, on les voit mûrir et/ou « pourrir ». C’est le point fort du texte, les personnages nous surprennent au fur et à mesure ! J’avoue que je me suis attachée au personnage d’Helen, même si elle m’a un peu agacée dans certains passages, il n’empêche que c’est une jeune femme généreuse, avec une grande force de caractère et courageuse, qui se révèle être une féministe avant l’heure ! Anne Bronté a osé abordé un sujet polémique : l’alcoolisme des hommes et la place peu enviable des femmes à son époque ! Elle nous montre aussi l’esprit étroit, carrément étriqué de certaines femmes, la malhonnêté des hommes… Heureusement, il y en a d’autres également qui sont bien plus honnêtes, ouverts et généreux envers leurs semblables !

J’ai vraiment adoré la plume de l’auteur, elle nous offre quelques superbes descriptions (les tableaux d’Helen, les paysages, les demeures …), elle croque ses personnages avec une plume acérée & concise ! Nous sommes loin de la gentille ironie de Jane Austen qui mèle son acidité avec beaucoup d’humour, ici l’auteur est plus amère, peut-être plus réaliste également…

Un roman que je recommande chaleureusement car sa plume vaut largement celles de ses soeurs plus connues !!!

Voilà le lien du billet élogieux rédigé par Dame Coquelicote  sur son ancienne plateforme, et voilà sur la nouvelle 🙂

 

Portrait de Anne Bronté

Portrait de Anne Bronté

Lu dans le cadre du Challenge XIXè siècle

Challenge XIX ème siècle - Photo

Challenge XIX ème siècle
Vittorio Matteo Corcos – Pomeriggio in terrazza

Intensité du coup de coeur

« »

© 2017 Les petites lectures de Scarlett. Theme by Anders Norén.