La Déchirure de l'eau - Couverture

La déchirure de l’eau, John Lynch

La Déchirure de l'eau - CouvertureRésumé :

« Le père de James Lavery est mort. Son fils est persuadé qu’il s’est sacrifié pour l’Irlande. Cherchant désespérément à échapper à sa pesante solitude, à sa pénible vie quotidienne et à l’alcoolisme envahissant de sa mère, James se crée son propre monde : il devient ainsi le héros d’une série d’aventures fantastiques qu’il rêve au fil des jours.
Mais les années passent et James entrevoit des étincelles de vérité à propos de son père. Alors qu’il embarque lui-même dans sa première histoire d’amour, il commence à comprendre les vraies complexités de la vie.

Dans cette histoire d’initiation, John Lynch révèle dans un style serré, la vulnérabilité et les incertitudes d’un garçon de dix-sept ans qui quitte l’enfance. »

Mon Avis :

Un roman iniatique agréable, mais qui néanmoins ne m’a pas emportée aussi loin que je l’espérais …

J’ai énormément apprécié la qualité de l’écriture, la finesse de l’analyse des émotions qui sont vécues et ressenties par le jeune homme, 17 ans à peine, c’est délicat, psychologiquement bien travaillé ! L’auteur a fait preuve d’une grande délicatesse, et d’une sensibilité intelligente ! En effet, James vit une période difficile, et ses relations particulièrement compliquées avec sa mère soulevent de nombreux conflits et de des questions douloureuses sur le passé et la disparition précoce de son père ! Il trouve un peu de réconfort dans la complicité qu’il a noué avec sa tante, Teezy la soeur de son père, même si ça ne suffit pas.

Les chapitres sont courts, intenses, on y suit les questionnements et les égarements du jeune garçon, ses amitiés, son premier amour, sa relation conflictuelle avec sa maman, et surtout l’arrivée de Sully dans lur vie ! Comment accepter un nouvel homme dans sa maison? Il doit quitter l’enfance pour entrer dans l’âge adulte, et ça ne si fait pas sans nostalgie et ni douleur !

Un beau texte, une histoire intéressante, malheureuresement je n’ai pas réussi à m’attacher à James et à son entourage …

Intensité du coup de coeur

« »

© 2017 Les petites lectures de Scarlett. Theme by Anders Norén.