Les petites lectures de Scarlett

"Une pièce sans livre est comme un corps sans âme" Cicéron

La dernière traversée - Couverture

La dernière traversée, Caroline Pignat

La dernière traversée - CouvertureRésumé :

« Bannie de la résidence familiale en Angleterre, Ellie est embauchée pour travailler à bord de l’Empress of Ireland. Elle est tout de suite attirée par Jim, un jeune homme mystérieux qui travaille comme souffleur dans les fournaises du paquebot. Après un magnifique moment à Québec, la nuit de l’horreur. Les cris, les corps, les eaux si froides… Elle tente de se dire que Jim a survécu au terrible naufrage, mais le nombre de morts ne cesse de croître.

Alors lorsque Wyatt Steele, journaliste au New York Times, lui demande de raconter son histoire, Ellie commence par refuser. Mais lorsqu’il lui montre le journal de Jim, retrouvé parmi les débris du paquebot, la jeune femme saute sur l’occasion. Elle veut en savoir davantage sur l’homme dont elle est tombée amoureuse. Le deal est clair : en échange de son témoignage, Steele lui donnera les pages du journal, une par une… »

Coup de Cœur :

Quand j’ai vu le résumé de ce roman, j’ai tout de suite sauté sur l’occasion de la lire ! Merci beaucoup Mathieu, Caroline et les éditions Charleston pour ce service de presse !

Comme beaucoup de personnes, j’ai adoré le film Titanic, que j’ai vu et revu à de nombreuses reprises. J’ai vraiment été surprise de ne jamais avoir entendu parlé de ce drame, la plus grande tragédie maritime canadienne, le naufrage de l’Empress of Ireland en 1914, quelques semaines à peine avant le début de la Première Guerre Mondiale. L’événement fut encore plus rapide et plus tragique en nombre de victimes que le Titanic, malheureusement elle est rapidement tombée dans l’oubli : il n’y avait pas de « célébrités » à son bord et un autre événement va rapidement l’occulter de l’actualité.

Ce roman m’a emmené en Angleterre, à la veille de la Première Guerre Mondiale, et à bord de l’Empress of Ireland
Ellie a survécu à un naufrage épouvantable, elle est sous le choc, elle essaye de reprendre pied, de trouver un nouveau sens à sa vie, et surtout d’oublier ce tragique événement. Mais quand un journaliste intervient, c’est une nouvelle épreuve qui attend la jeune femme. Il détient des éléments sur Jim : un jeune homme dont elle est tombée amoureuse et qui a disparu avec beaucoup d’autres la nuit de l’accident. Bien décidée à en apprendre plus sur le mystérieux jeune homme et à le retrouver surtout, Ellie va devoir raconter son histoire, celle qui l’a amenée sur le paquebot, sa vie à bord en tant que femme de chambre, et revivre cette terrible épreuve…

Le roman ne raconte pas les faits de manière chronologique, et j’avoue qu’au début ça m’a un peu déstabilisée, puis je me suis attachée au pas d’Ellen qui survivait, qui voulait oublier et qui était obligée de se replonger dans son passé. Ce qui a amené Ellie sur le bateau est plus complexe qu’il n’y parait, elle avait déjà vécu des épreuves douloureuses, et c’est tout ceci qui l’a fait grandir, qui va lui permettre de reprendre sa vie en main, de s’émanciper et de construire la suite de son existence sur les bases solides !
Au début j’ai détesté Wyatt Steele, ce journaliste ambitieux prêt à tout pour écrire un papier sensationnel ! Au fil des interviews, il se révèle, et l’homme derrière est plus sensible et humain que je le craignais, il a une vraie capacité d’écoute, et il sera d’une vraie aide pour la jeune femme.
Enfin il y a Jim, un jeune homme travaillant dans la salle des machines. Une histoire s’est ébauchée entre les jeunes gens, il était romantique et sombre, chaleureux et mystérieux à la fois. Ils ont vécu une journée particulièrement riches en émotions quelques heures à peine avant l’horreur. Qui était-il vraiment? Pourquoi tant de mystères autour de lui? Et surtout, fait-il partie des rescapés?

C’est une histoire qui m’a énormément touchée ! J’ai été émue, et j’ai énormément appris sur ce naufrage, l’autrice s’est soigneusement documentée et elle a remarquablement décrit les scènes ! J’ai littéralement tremblé avec les victimes, j’ai visualisé l’arrivée de l’eau, senti le froid qui les a saisis instantanément, entendu les cris et les pleurs… J’ai été immergée avec Ellie, et même si on sait qu’elle est secourue car elle est la narratrice, j’ai craint pour sa vie, et j’ai pleuré avec elle les nombreuses pertes humaines…
Néanmoins, ce roman raconte bien plus que ce naufrage, il raconte la vie tumultueuse d’une toute jeune femme, sa manière de surmonter les épreuves, un pan pas toujours reluisant de l’histoire de la Grande Bretagne. On la voit mûrir, accepter son passé, et surtout se reconstruire ! Elle découvre la valeur de la vie, elle honore la mémoire des disparus, et elle décide de vivre pleinement !
Entre amour, amitié, et drames familiaux, l’autrice nous raconte une histoire passionnante et émouvante ! Sa plume est fluide, vivante, addictive, un vrai page-turner poignant que j’ai dévoré et qui m’a fait coulé quelques larmes.
Il y a quelques facilités dans le dénouement de l’histoire, cependant ce n’est pas un happy end, nous sommes en 1914, la vie peut encore réserver de nombreuses surprises…

Une tragédie maritime aussi horrible que celle du Titanic, et une belle histoire d’Amour !

A découvrir !

Lectrice Charleston 2017 - Logo

Intensité du coup de coeur
« »

© 2018 Les petites lectures de Scarlett. Theme by Anders Norén.