La femme sans tête - Couverture

La femme sans tête, Viviane Moore

La femme sans tête - CouvertureRésumé :

« Paris, 1581. La misère envahit les rues. Orgies et fêtes enfièvrent les salons. Jean de Moncel, jeune commissaire au Châtelet, est sur les traces d’un tueur de prostituées. Le corps décapité de l’une d’elles le mène jusqu’à Théophraste Le Noir, médecin qui, replié dans son laboratoire avec sa fille Sybille, cherche sans relâche le secret alchimique de l’Elixir de Vie. Sorcellerie ? Rites occultes ? Machination ?… L’alchimiste est-il le monstre que poursuit Jean, ou bien l’humaniste en avance sur son temps que défend passionnément sa fille ? »

Coup de coeur :

Un passionnant thriller historique qui nous plonge dans le Paris du XVIème siècle et les conséquences du massacre de la Saint Barthélémy !!!

L’auteur nous décrit la vie à l’époque dans cette grande ville : les différentes Cours des miracles, ses maisons, ses petites rues souvent disparues aujourd’hui, les tenues, les jardins, certaines moeurs, la police du Châtelet et ses méthodes, et surtout la médecine et ses liens avec l’alchimie avec forces de détails, très bien documentés !!! A la fin de l’ouvrage, Viviane Moore a glissé une liste des personnages historiques ayant existé et une brève explication à leur sujet, des lieux d’hier ayant disparus, et un glossaire des termes de vocabulaire de l’époque. Elle prend le temps de bien situer les lieux et l’époque, et il est vrai que l’intrigue principale est un peu longue à arriver. Cependant, j’ai trouvé ça nécessaire car ainsi tous les éléments s’emboîtent facilement et j’ai adoré la plongée dans l’époque ! Elle évite la caricature de l’alchimie, elle nous montre plutôt les tâtonnements de la science et la crainte des non-éduqués qui voyait en ça de la sorcellerie ! L’intrigue suit les pas de Théophraste le Noir, un médecin, de Sybille sa fille, de Jean du Moncel un jeune commisaire enquêteur du Châtelet, et ceux des « femmes amoureuses », c’est à dire les prostituées à l’époque.

Une bonne intrigue policière bien ficelée et plutôt réaliste, la fin a juste été un peu trop rapide : j’aurais bien aimé suivre encore un petit peu les personnages. Je ne sais pas si il y aura une suite, cependant je pense que l’auteur a la matière pour en écrire car les protagonistes sont attachants et l’époque riche en évennements !

 

Intensité du coup de coeur

« »

© 2017 Les petites lectures de Scarlett. Theme by Anders Norén.