La fiancée de Bombay - couverture

La fiancée de Bombay, Julia Gregson

La fiancée de Bombay - couvertureRésumé :

« Automne 1928. Trois jeunes Anglaises embarquent sur un bateau à destination de l’Inde. Chacune a ses raisons de quitter l’Angleterre Pour Viva, ce voyage est avant tout le moyen de revenir sur les traces de ses parents morts à Bombay, alors qu’elle était enfant. Rose, ravissante jeune fille pleine de candeur, rejoint son futur mari, un officier colonial qu’elle connaît à peine. Victoria, sa demoiselle d’honneur, à l’imagination débordante, est déterminée à perdre sa virginité au cours du voyage, puis à se trouver un époux aux Indes. Entre les rêves et les secrets qu’elles emportent, rien ne les a préparées à ce qui les attend…
Délicieux cocktail d’aventures et de passion, La Fiancée de Bombay a été lauréat en 2009 du Romantic Novel of The Year. »

Coup de Coeur :

Encore un petit billet retrouvé dans mes « archives » : un vrai roman de l’été : léger et pas trop, romantique, avec une touche historique, un doigt de suspens et une plume addictive !

C’est l’histoire romantique de trois jeunes femmes attachantes de la bonne bourgeoisie anglaise qui quittent l’Angleterre pour aller vivre aux Indes. Nous sommes en 1928, elles sont naïves, ne réfléchissent pas au conséquences de leurs actes, mais il ne faut pas oublier qu’à l’époque, elles n’avaient pas le même accès que nous à l’éducation ! En effet, elles paraissent superficielles et hautaines dans leurs réactions, dans leur vision du monde et de l’Inde, et pourtant c’est simplement leur éducation qui ressort. C’est une vraie histoire de filles, avec leurs petits soucis, leurs aspirations, leurs rêves, leurs déceptions… Elles sont très différentes dans leurs caractères, leurs aspirations, leurs choix, et ça les rend encore plus attachantes, car on a envie qu’elles trouvent des réponses à leurs questions et le bonheur.

Nous sommes à l’époque où Gandhi commence à faire de lui, les velléités d’indépendance du pays et les affrontements entre musulmans et hindouistes commencent. Nous faisons donc une véritable plongée au cœur des Indes de la première moitié du XXème siècle : les traditions et les coutumes, la vie quotidienne et les nombreux parfums qui s’en dégagent. C’est vraiment ce que j’ai préféré dans ce roman, j’ai appris plein de choses, et c’est enrichissant ! L’auteur a su doser justement la romance et le côté historique : les personnage sont crédibles.

Le tout dans l’atmosphère tellement envoûtante des Indes coloniales ! Une romance dépaysante et très agréable !

Intensité du coup de coeur

« »

© 2017 Les petites lectures de Scarlett. Theme by Anders Norén.