La fractale des raviolis - Couverture

La fractale des raviolis, Pierre Raufast

La fractale des raviolis - CouvertureRésumé :

« « »Je suis désolé, ma chérie, je l’ai sautée par inadvertance. » Je comprends que l’on puisse sauter une femme par dépit, par vengeance, par pitié, par compassion, par curiosité, par habitude, par intérêt, par gourmandise, et même parfois par amour. Par inadvertance, ça non.»

Comment se venger d’un mari volage? En l’empoisonnant avec son plat préféré. Mais rien ne se passe comme prévu et c’est tout un engrenage qui se met en place.

Un premier roman gigogne d’une inventivité rare, qui nous fait voyager dans l’espace et le temps. »

Coup de Coeur :

Comment vous parler de cet ovni littéraire? Je l’ai juste ADORE, et DEVORE en quelques heures !
Je suis passée devant ce titre à de nombreuses reprises, son titre ne me donnait pas envie de le lire, je ne sais l’expliquer, puis le jour où j’ai lu la quatrième de couverture, ma curiosité a été piquée, j’ai lu les deux premières pages, et là j’ai voulu savoir : dés les premiers mots, j’ai accroché à l’humour de l’auteur, à son écriture, et j’ai laissé sa magie opérer !

C’est une histoire impossible à raconter et/ou à résumer : chaque histoire en entraîne une autre et nous plongeons à chaque fois un peu plus loin dans l’imagination de Pierre Raufast ! Chaque petite histoire est originale, inventive, fait preuve d’une culture générale variée et se retrouve être une des pièces du puzzle ! C’est pochette surprise complètement surpenante à chaque chapitre qui oscille joyeusement entre probable et l’improbable pour le plus grand plaisir du lecteur ! C’est jubilatoire à souhait, l’humour est cinglant et soigné, une fine analyse du monde qui se lit d’une traite ou presque ! On saute du coq à l’ane en suivant un arnaqueur de veuve, un exterminateur de rat-taupes, une épidémie de peste à Marseille en 1720, une personne souffrant du syndrôme de Sheridan … L’auteur nous entraîne joyeusement dans son délire et nous surprend à chaque page ! On pourrait craindre une certaine frustration, et pourtant pas du tout : chaque petite histoire est liée à la précédente et à la suivante, et c’est un plaisir renouvelé, une forme d’addiction que nous sommes captivés par la nouvelle !

Et la fin est juste … un feu d’artifice qui m’a fait éclater de rire ! Cet auteur a un vrai don de conteur qu’il a très justement exploité jusqu’à la dernière ligne !

Un vrai Coup de Coeur ♥ pour ce premier roman inclassable, léger, agréable et intelligent que je vous recommande TRES chaleureusement !

D’une certaine façon, il m’a fait songer à un autre ovni littéraire Le liseur du 6h27 qui est désormais disponible aux éditions Folio 😉

Intensité du coup de coeur

« »

© 2017 Les petites lectures de Scarlett. Theme by Anders Norén.