La maison aux secrets - Couverture

La maison aux secrets, Catherine Robertson

La maison aux secrets - CouvertureRésumé :

« Depuis que le petit garçon d’April Turner a été tué par une voiture, la jeune femme ne vit plus. Cela fait cinq ans qu’elle s’est éloignée de tout ce qu’elle aime, et de tous ceux qui l’aiment, et entend bien continuer son existence ainsi. Lorqu’une lettre lui arrive de la part d’un notaire anglais, l’informant qu’elle est l’héritière d’une propriété abandonnée en Angleterre, Empyrean, la jeune femme tente de résister. Mais le mystère entourant cet héritage est trop intriguant, et elle décide de quitter temporairement la Nouvelle-Zélande pour le vieux continent, où elle va rencontrer des habitants étonnants : Oran, musicien qui reste loyal à sa femme infidèle; Jack, qui vit dans les bois avec son chien; et Sunny, dite Lady Day, qui approche des 90 ans mais qui est bien plus énergique que ceux qui ont la moitié de son âge. Sunny avait connu Empyrean lors de son âge d’or, et son histoire rend le passé encore plus vivant. Mais April sera-t-elle prête à renoncer à ses principes pour, enfin, revivre à nouveau?

Une histoire qui vous apprend ce que signifie être vivant… »

Coup de Cœur :

Cette année en tant que Lectrice Charleston est synonyme de belles découvertes livresques ! Cette fois-ci, c’est une plume néo-zélandaise ! Merci beaucoup de me permettre de vivre cette belle aventure !

Catherine Robertson débute son histoire en Nouvelle-Zélande, nous rencontrons la jeune et triste April Turner. Il y a cinq ans que Ben, son fils, est décédé, elle se sent coupable, elle a donc décidé de se punir elle-même ! Elle a coupé tout contacts avec le père de l’enfant, ses proches, elle a déménagé, elle s’est installée dans un petit appartement et elle est enseignante à Circle Court. Quand elle reçoit un courrier lui annonçant un héritage complètement inattendu en Angleterre. Sa curiosité va la pousser à accepter l’héritage et à faire le voyage jusqu’en Angleterre. Sa rencontre avec le notaire, Edward Gill, et le domaine va réveiller l’étincelle de vie qu’elle s’obstine éteindre au fond d’elle. Finalement, c’est le destin qui décidera à sa place ! Sunny, une amie d’Edward, va raconter quelques petits bouts de l’histoire de l’Empyrean qu’elle connaît depuis toujours, ainsi que ceux qui l’ont habité ou côtoyé de près. C’est une vraie mine d’informations, et elle dégage une énergie incroyable pour une dame de 89 ans ! Grâce à elle et à Edward, April va être mise en contact avec Oran ! Ensemble, ils vont essayer de redonner un peu de son allure d’autrefois à la majestueuse demeure laissée à l’abandon depuis trop longtemps. Oran est un homme qui souffre comme la jeune femme, ils ont tous les deux un lourd passé qui les dévore de l’intérieur. En explorant les bois qui entourent le domaine, elle va tomber sur Jack, un homme mystérieux qui y vit seul avec son chien, Gabe. Ce dernier entretient un lien étroit avec la nature, les animaux, les arbres, les plantes … Il sera d’une aide précieuse pour tenter de discipliner un peu le jardin.
Toutes ces personnes vont entourer April de leur affection, et l’aider à accepter la vie, cette vie qu’elle se reproche de vivre depuis la disparition de son petit garçon. Petit à petit, la jeune femme va s’attacher au lieu, et chercher à comprendre son passé.

Le début du roman est un peu rude : le mode de vie, ou plutôt la punition, que s’inflige April est assez déroutant, même effrayant! Elle me faisait pitié, mais je n’arrivais pas à m’attacher à elle. Heureusement, elle arrive rapidement en Angleterre, et le changement d’atmosphère va être bénéfique à la jeune femme et à l’intrigue ! Une touche de mystère nimbe les lieux, les personnages, et l’histoire devient addictive ! Le passé et le présent s’imbrique de plus en plus étroitement, et ils nous entraînent dans une époque troublée : la seconde guerre mondiale, ses prémices, ses actions et ses conséquences.

Tous les personnages sont soigneusement travaillés. J’ai une large préférence pour Sunny : c’est une vieille dame attachante, au caractère explosif, qui a toujours croqué la vie à pleine dents ! Elle a eu une jeunesse mouvementée, elle est d’un optimisme à tout épreuve et fait preuve d’une grande générosité ! April est une jeune femme qui vit dans la culpabilité ! Elle se reproche la mort de son fils, elle est incapable de s’accorder le moindre petit plaisir,elle vit un purgatoire continu. Heureusement les lieux vont lui permettre d’accepter l’inacceptable. Oran est un homme blessé par la vie, et qui malgré tout reste d’une gentillesse incroyable. Sa principale faiblesse est l’alcool où il se réfugie quand les souvenirs sont trop difficiles à gérer. Edward Gill est un notaire qui m’a fait sourire à plusieurs reprises : il a un sens de l’humour typiquement britannique, très gourmand, et en même temps il est prêt à tout pour défendre les personnes qu’il apprécie ! Une mâchoire de fer derrière un sourire de velours ! Jack est le plus mystérieux d’entre eux : il est intriguant, se dévoile encore moins que April, il connaît les bois par cœur et sa connaissance de la nature est impressionnante.
Ensuite, il y a aussi les personnes qui ont connu Empyrean à son apogée ! James, le fils chéri des propriétaires de la demeure, le meilleur ami de la lumineuse Sunny. Rowan, le courageux, le petit-fils du garde-chasse, et enfin la trop jolie Lily Blythe, la fille des métayers Tous les quatre étaient amis et formaient un groupe assez hétéroclite et unis. Leur passé forge le présent de nos héros : April & Oran, deux âmes perdues qui essayent de sortir des ténèbres qui les entourent.

Malgré un début un peu difficile, je me suis vite plongée dans cette histoire fascinante ! La plume de l’autrice est fluide, addictive, avec une touche de mystère. Son vocabulaire est soigné, très agréable, et il respecte les codes des différentes époques. Catherine Robertson alterne les époques, les points de vue, les personnages sans jamais nous perdre, et avec un sens du rythme travaillé ! La fin est un peu frustrante et déroutante car certains secrets ne sont pas révélés !

Un très beau roman, à l’ambiance mystérieuse, nimbée d’étrangeté qui nous fait voyager à travers différentes époques de l’Angleterre, grâce à des personnages attachants et complexe !

A découvrir !

Lectrice Charleston 2017 - Logo

Intensité du coup de coeur

« »

© 2017 Les petites lectures de Scarlett. Theme by Anders Norén.