Effectuez une recherche :

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 109 autres abonnés

CHARLESTON

La malédiction de Satapur, Sujata Massey

La Malédiction de Satapur - CouvertureRésumé :

« Inde, 1922.

Perveen Mistry a rejoint le cabinet d’avocats de son père, devenant la toute première femme avocate en Inde. Un statut qui ne manque pas de faire débat, alors que seuls les hommes sont autorisés à plaider au tribunal… Mais quand une malédiction semble s’abattre sur la famille royale de Satapur, un petit État princier pratiquant la purdah (séparation stricte des femmes et des hommes), elle est la seule à pouvoir mener l’enquête.

Le maharadjah et son fils aîné sont morts abruptement l’un après l’autre dans des circonstances étranges. Alors que la maharani douairière et sa belle-fille se disputent le contrôle du jeune prince héritier, Perveen se retrouve au cœur de dangereux jeux de pouvoir. Entre jalousies anciennes et vendettas meurtrières, saura-t-elle protéger les enfants royaux ? Un mystère captivant qui nous entraîne dans l’Inde du début du xxe siècle et met en lumière la place qu’y occupent les femmes. »

Coup de Cœur :

Un roman des éditions Charleston c’est l’assurance de passer un bon moment. Et quand en plus, on retrouve une héroïne, Perveen Mistry, déjà largement appréciée dans un roman précédent, Les veuves de Malabar Hill (désormais disponible au format de poche), je n’ai aucun doute sur le fait que je vais adorer ma lecture !
Merci beaucoup à toute l’équipe pour leur confiance renouvelée au fil des publications !

J’ai commencé ma lecture en dégustant un thé chai afin de me mettre directement dans l’ambiance, et j’avoue avoir adoré retrouver Perveen et avoir voyager en Inde, au cours des années 1920. Cette fois-ci, fini la ville de Bombay, la jeune avocate va tenter de régler un situation complexe dans un petit état princier isolé, avec des maharanis pratiquant la Purdah !

Perveen Mistry continue sa carrière de première femme avocate en Inde, et cette nouvelle affaire la sort de sa zone de confort.

Sa mission, sous l’autorité britannique, est de tenter de comprendre l’étrange malédiction qui semble accabler la famille royale de Satapur. Elle doit travailler en étroite collaboration avec un fonctionnaire anglais, Colin Sandrigham. Ensemble, ils doivent prendre soin du nouveau Maharajah, Jiva Rao, un enfant d’une dizaine d’années à peine, et de sa petite sœur, Padmabai. Le jeune garçon est constamment tiraillé entre la Maharani douairière, Rajmata, sa grand-mère et la Maharani, Choti-Rani, sa propre mère, une jeune femme cultivée qui veut le meilleur pour son fils et sa fille, qu’ils reçoivent une bonne éducation.
La jeune avocate va découvrir les complots de la Cour, les jalousies, la Purdah, le zénana, les empoisonnements, les secrets, la complexité des relations … C’est un univers clos, sombre, étouffant où dans lequel la peur et la jalousie sont reines. Elle doit apprendre à dissimuler ses émotions, être attentive aux moindres mots, poser les bonnes questions, respecter le strict protocole, et faire très attention à ses arrières.

Un roman passionnant, dépaysant, très immersif, bien documenté, avec un suspense très bien ficelé et des rebondissements jusqu’aux dernières pages !
L’enquête est complexe, palpitante, respectueuse des traditions,…

Un merveilleux voyage en Inde, qui décrit incroyablement bien les conditions de vie des différents statuts sociaux, de la place de la femme, des nombreuses spiritualités, de la cohabitation avec les animaux sauvages, du protectorat britannique, la cuisine, la musique, les rapports hommes-femmes, le quotidien, le comportement en société …

Addictif, dépaysant, documenté, féministe, immersif, mystérieux, enrichissant!

Un vrai voyage dans un univers longuement fantasmé par les européens !

Lectrice Charleston 2017 - Logo

PS : regardez comme il est joli le format de poche disponible dans toutes les bonnes librairies !

Les veuves de Malabar Hill - couverture poche

Intensité du coup de coeur
« »

© 2021 Les petites lectures de Scarlett. Theme by Anders Norén.