La Pâtissière de Long Island - Couverture

La Pâtissière de Long Island, Sylvia Lott

La Pâtissière de Long Island - CouvertureRésumé :

« Pour l’empêcher de fréquenter l’homme qu’elle aime, le père de Marie décide de l’envoyer aussi loin que possible de leur petit village de Frise orientale : à New York, chez ses deux frères. Avec pour seuls bagages son cœur brisé et la recette secrète de son gâteau au fromage blanc, elle débarque à Brooklyn en ce froid mois de novembre 1932, à la fois fascinée et terrifiée par ce qui l’entoure. Elle est bien loin de se douter de l’incroyable destin que lui réserve le Nouveau Monde.
Des décennies plus tard, Rona, sa petite-nièce en plein revers professionnel et sentimental, vient lui rendre visite. Marie lui raconte son histoire et lui confie la recette du cheesecake qui doit changer sa vie. »

Coup de Cœur :

Un roman qui fait du bien et qui se dévore !!!
Après quelques lectures plus sérieuses, Rentrée Littéraire oblige, j’avais envie et besoin d’une lecture doudou, et après presqu’un an à sommeiller dans ma PAL, je me suis dit que c’était le moment idéal de découvrir ce titre dont j’avais lu beaucoup de bien sur les blogs des copinautes 🙂

Je vous le dis tout de suite, j’ai adoré ce roman : il contient tous les éléments pour me plaire, une histoire de famille, des recettes gourmandes, des héroïnes fortes et attachantes, un voyage avec elles en Allemagne et à New-York…

En 1932, Marie, une jeune allemande catholique qui vit en Frise Orientale tombe amoureuse de l’instituteur du village, Arthur, un jeune protestant. Après quelques mois de romance chaste et cachée, son père apprend la nouvelle, et comme il refuse l’idée d’un mariage entre eux, il l’envoie rejoindre deux de ses frères à New-York ! En pleine prohibition, ils ont ouvert un petit restaurant de spécialités germaniques. C’est le cœur déchiré que Marie arrive à Brooklyn. Bien décidée à ne pas être une charge pour ses frères, Marie va rapidement travailler dans une usine de surgelé, puis grâce à une amie rencontrée sur le paquebot qui l’a amenée aux Etats-Unis, elle trouvera un job moins fatiguant et plus gratifiant dans un salon de beauté. Une correspondance enflammée s’écrit entre les amoureux frustrés, et c’est dans l’espoir d’une arrivée rapide de son fiancé que Marie économise soigneusement ce qu’elle gagne ! La nouvelle vie américaine de la jeune femme va l’épanouir, elle va apprendre l’anglais, s’intégrer à la communauté germanique new-yorkaise puis aux autres habitants. Le jour où elle va enfin se décider à refaire la recette de gâteau au fromage transmise par sa tante Frieda, une de ses parentes préférées reniée par son père car elle a épousé un juif, c’est une nouvelle étape dans la vie de Marie et de ses frères Fritz et Willie. Il devient le Marie’s Cheesecake New-York Style !  Le Nouveau Monde va offrir de nombreuses possibilités et des perspectives d’avenir incroyables aux jeunes gens.

Bien des décennies plus tard, Marie va fêter son anniversaire, et elle invite son dernier frère encore en vie, le petit dernier de la fratrie, Jonny, à venir le fêter avec elle et toute la famille. Il sera accompagné de sa petite fille, Rona. Cette dernière vient de subir deux revers douloureux : professionnel et sentimental, elle a besoin de changer d’air. Entre les deux femmes, le courant sera immédiat et un lien puissant va nouer entre elles au cours des semaines qu’elles passeront ensemble, au point que Marie va lui raconter sa vie et envisager de lui transmettre la recette de son fameux cheesecake !

En alternant les deux époques dans son récit, l’autrice donne un rythme soutenu au roman ! Si Rona est attachante, et j’ai apprécié son histoire, et les changements qu’elle va apporter dans sa vie grâce à sa grand-tante, j’ai vraiment eu un Coup de Cœur pour Marie et sa vie incroyable ! Avec son histoire, on commence d’abord par la dure vie en Frise, les oppositions religieuses, ensuite on s’immerge au cœur du New-York des années ’30, la fin de la prohibition, le renouveau économique, la liberté des femmes, la mode, le développement de la ville, et malheureusement la montée en puissance du nazisme en Europe… On sent que l’autrice est journaliste de formation car le roman est soigneusement documenté et pourtant il n’est jamais lourd ou ennuyeux !Recette secrète cheesecake
C’est une lecture passionnante, et ça m’a rendu limite nostalgique de cette époque où tout semblait encore permit avec des rêves, de la volonté et du travail ! Le cheesecake de Marie est le fil conducteur de l’histoire, et j’ai espéré tout au long des pages d’en apprendre un peu plus sur son ingrédient secret qui le rend si unique !

Un roman à deux voix, riches en rebondissements, au ton volontairement léger malgré certaines difficultés vécues par les personnages, avec des passages tristes, émouvants, gourmands et parfois même plus humoristiques ! C’est fluide, aéré comme un bon gâteau et terriblement romantique ! La couverture est parfaite : pétillante, colorée, légèrement rétro et complètement girly !

Une lecture à la fois croustillante et fondante qui devrait se déguster et que j’ai dévoré avec appétit !
Je me pourlèche encore les babines en y repensant 😉

Un coup de Cœur ! ♥

Intensité du coup de coeur

« »

© 2017 Les petites lectures de Scarlett. Theme by Anders Norén.