La petite fille qui avait avalé un nuage grand comme la Tour Eiffel - Couverture

La petite fille qui avait avalé un nuage grand comme la Tour Eiffel, Romain Puértolas

La petite fille qui avait avalé un nuage grand comme la Tour Eiffel - CouvertureRésumé :

« Pour Providence Dupois, la vie c’est un peu comme la mayonnaise : plus on s’agite et plus on a de chances de la réussir. Alors que la jeune factrice parisienne s’apprête à partir en Afrique chercher la petite fille qu’elle aime le plus au monde, un volcan islandais se réveille, paralysant l’ensemble du trafic aérien européen. D’aéroport en monastère tibétain, commence alors pour elle le plus haletant et le plus prodigieux des voyages. L’amour donne des ailes. Etes-vous prêt à vous envoler? »

Coup de Coeur :

Je dois être une exception, néanmoins, je n’avais pas lu son premier roman qui avait tellement fait parler de lui à la Rentrée Littéraire 2013 L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea, j’en avais envie mais je n’ai pas pris le temps ^^ Donc quand celui-ci a été annoncé, je me suis dit que c’était l’occasion de découvrir l’auteur : la quatrième de couverture m’intriguait !

Dés le début, l’auteur nous intrigue : qui est cette personne qui raconte l’histoire à son coiffeur? Comment a-t-il connu Providence? Puis, j’ai été prise dans l’histoire, et je voulais connaître la suite des aventures de Providence et de Zahera, sa petite fille africaine !

L’auteur a une imagination débordande, et une empathie merveilleuse envers ses personnages !!! Il y a Providence Dupois, factrice de son métier et plus connue sous le surnom de la Fée Jaune 4L, Léo Machin contrôleur aérien à Orly et narrateur de l’histoire, et surtout il y a  Zahera : une petite orpheline marocaine qui a avalé un nuage grand comme la Tour Eiffel (elle est atteinte de la mucovisidose) et qui rêve de devenir une la première « pâtissière-spationaute » ou « marocanaute » !!! Il y a aussi les moines tibétains, Maître Hué, le Pirate chinois, autant de personnages que de passages qui m’ont fait sourire et rire !!! Avec légèreté, intelligence, empathie, amour, humour, plaisir, Romain Puértolas nous entraîne dans la folle aventure que vont vivre nos héros ! Avec eux, j’ai ri, souri, tremblé, stressé, tremblé, pris du plaisir, été perplexe et j’ai aussi pleuré ! C’est ça le talent de ce nouvel écrivain, il a réussi à m’accroché à Providence, Zahera & Léo, je vivais leur aventure et je n’ai rien vu venir à la fin !!! L’amour d’une mère est juste merveilleux et lui permet de voler, de traverser des tempêtes, de gravir des montagnes, de tout faire pour rejoindre et soigner son enfant ! J’avoue que j’ai adoré un passage en particulier : celui où elle fait des rencontres inattendues, celles de nombreuses personnes bien connues dans le monde, j’ai bien rigolé !

Une très belle histoire, une bouffée d’oxygène, un appel au voyage qui m’a enchanté et que je recommande ! Il y a juste la fin qui n’était pas celle que je désirais, elle est trop sérieuse à mon goût par rapport au reste de l’histoire. Néanmoins, l’auteur la jutifie parfaitement et je l’accepte, même si elle me laisse une boule dans la gorge !!!

 

Intensité du coup de coeur

« »

© 2017 Les petites lectures de Scarlett. Theme by Anders Norén.