La séparation - Couverture

La séparation, Dinah Jefferies

La séparation - CouvertureRésumé :

« De la Malaisie à l’Angleterre des années 1950, la destinée tragique d’une mère et de ses filles, cruellement séparées.
En Malaisie, la guerre civile fait rage en 1955. Chez les Cartwright, une famille de colons, le départ pour l’Angleterre est imminent : il est devenu trop dangereux de rester. Mais du haut de ses onze ans, Emma ne comprends pas les raisons qui poussent son père à hâter les préparatifs sans même attendre le retour de sa mère, Lydia. Elle se heurte à un mur de silence et dot bientôt embarquer sur un bateau pour l’Europe avec lui et sa jeune soeur, Fleur.

Après un séjour passé au chevet d’une amie souffrante, Lydia rentre chez elle pour trouver sa maison vide. Aucun signe de son mari, Alec, ou de leurs filles, ni même des serviteurs. Désespérée, elle se lance dans un périlleux voyage à travers la Malaisie pour retrouver ses enfants, sans se douter que des milliers de kilomètres les séparent.

Coup de Coeur :

Merciiiiiiiiiiiiiiii pour cette belle lecture ! C’était un roman « en option », mais après avoir lu l’argumentaire, j’ai craqué et demandé les épreuves 😉

Tout commence en Malaisie lors de la Guerre civile qui déchire le pays et terrorise la population ! Les colons et les étrangers envisagent de quitter le pays car il est devenu dangereux de circuler !

L’histoire est racontée par deux points de vue : celui d’Emma, une enfant de 11 ans qui écrit plein de petites histoires, elle a énormément d’imaginations, un sacré caractère, très curieuse, elle adore sa vie en Malaisie et voue une admiration sans borne à sa maman ! Ensuite, il y a le point de Lydia, la mère de Emma, elle est mariée à Alec Cartwright, et ils ont une deuxième fille, plus sage, Fleur. Cette alternance de narration donne un rythme soutenu à l’histoire, et permet de comprendre petit à petit les liens qui unissent cette famille depuis quelques années. Emma est une gamine très attachante, elle est vive, intelligente, un peu impertinente, et surtout elle cherche en permanence à comprendre pourquoi son père leurs a fait quitter le pays avant le retour de Lydia partie soigner une amie malade. Les relations entre le père et sa fille aînée sont tendues, conflictuelles, car la fillette est rebelle. Heureusement, elle va trouver en sa grand-mère, en Angleterre, une oreille attentive et compatissante. La nouvelle vie qui attend Emma sera rude et à sa manière, elle vivra des événements qui la feront grandir trop vite.

Lydia est une jeune femme à laquelle j’ai eu un peu plus de mal à m’attacher au début : elle aime profondément ses filles, elle est prête à tout pour le retrouver, néanmoins elle dégage une forme d’immaturité et de frivolité qui m’a un peu gênée. Heureusement, son périple à travers le pays, ses rencontres et ses choix font en faire une femme plus responsable, avec une volonté qui force l’admiration à certains moments ! A travers ses « aventures », nous suivons un pays en mutation, une rébellion contre l’autorité étrangère, et une forte présence chinoise. Le jeune Maz et le mystérieux Adil sont les deux rencontres les plus marquantes de Lydia et les personnages qui m’ont le plus touchés : ils sont terriblement humains, ils vont donner de belles leçons de vie à la jeune femme, l’aider à surmonter certaines épreuves.

Une superbe histoire de femmes qui vivront de nombreuses épreuves et qui pourtant garderont toujours la foi : leur séparation ne peut être définitive, elles se retrouveront envers et contre tout ! Juste un léger bémol pour la fin que j’ai trouvée trop abrupte, certains personnages sont malheureusement « abandonnés ».
Un voyage qui nous emmènera en Angleterre et au cœur de la Malaisie pour un dépaysement complet ! Un drame familiale, un machination machiavélique organisée par un homme égoïste qui nous réserve de beaux rebondissements, une belle touche d’exotisme et des moments d’émotions intenses ! Un roman fascinant et bouleversant qui allie subtilement aventures, moments historiques et émotions ! Presque un coup de coeur :p 😀

Lectrice Charleston 2017 - Logo

Intensité du coup de coeur

« »

© 2017 Les petites lectures de Scarlett. Theme by Anders Norén.