L'amour caché de Charlotte Bronté - Couverture

L’amour caché de Charlotte Bronté, Jolien Janzing

L'amour caché de Charlotte Bronté - CouvertureRésumé :

« 1842. Deux des sœurs Brontë – Charlotte et Emily –, âgées de 26 et 24 ans, quittent leur foyer austère pour Bruxelles, où elles vont suivre des cours de français.
D’un naturel enjoué et curieux, Charlotte rêve de conquérir sa liberté. Sur place, elle et sa sœur font connaissance de Claire Heger, la directrice du pensionnat qui les héberge, et de Constantin, son époux, qui y enseigne le français.
Charlotte voit en cet homme le symbole de l’intelligence et de la virilité. Ce maître, qui joue de son pouvoir sur ses jeunes élèves, devient vite l’objet de ses fantasmes, tant intellectuels, physiques que sentimentaux.
Le retour en Angleterre est rude, d’autant qu’avant son départ Constantin lui a avoué qu’il partageait ses sentiments. Charlotte n’aura dès lors qu’une idée : fuir et retourner à Bruxelles pour vivre sa passion, quitte à s’y consumer…
Une histoire d’amour, teintée de scandale, qui inspirera son premier roman, Le Professeur (Archipoche), paru après sa mort survenue en 1857. »

Coup de Coeur :

Merci beaucoup Elodie du blog Les confidences de Miss Elody pour cette belle Lecture et pour ta patience !
Voilà ENFIN mon billet !

J’écris ce billet quelques jours après ma lecture et mon avis va plus vers le positif que le négatif, même si je reste sceptique sur les mêmes points 🙂

Nous découvrons Charlotte et Emily Bronté au moment où elles quittent leur Angleterre natale pour Bruxelles. Elle vont s’y installer dans un pensionnat afin d’acquérir une meilleure connaissance du français et pouvoir ouvrir leur propre école à leur retour. Si Charlotte est très enthousiaste et impatiente, Emily est renfrognée, et elle a beaucoup de mal à s’habituer à leur nouvelle vie. Charlotte va rapidement admirer Claire Heger, la directrice de l’école, et puis l’envier ! En effet, elle est mariée à l’objet de son fantasme : Constantin, un des enseignants ! Ils semblent heureux, et ils ont fondé une belle petite famille avec plusieurs enfants !

Charlotte va s’épanouir dans cette nouvelle vie : elle aime la ville, elle découvre l’amour (même si il est voué à l’échec), elle découvre une nouvelle façon de vivre, la mode plus légère… Elle sera juste déstabilisée par la religion catholique alors qu’elle est profondément protestante.

J’ai adoré la manière dont l’autrice inclut le lecteur dans l’histoire : elle nous fait « participer », elle nous demande de « réfléchir » sur certaines actions, des événements. Elle livre une belle description de la société belge, de la ville de Bruxelles, des conditions de voyage… C’était une immersion très agréable !

Charlotte Bronté

Charlotte Bronté

Par contre, j’ai des nuances à apporter sur plusieurs éléments : je n’aurais jamais imaginé Charlotte Bronté prête à tout abandonner (famille, honneur…), elle était même agaçante par moment ! L’autre point « négatif » : la description de la naissance de l’histoire entre le Roi Léopold 1er et la jeune Arcadie Claret. C’était intéressant, j’ai appris certaines choses, mais je n’ai jamais vu l’intérêt dans l’histoire de Charlotte ! Pourquoi l’autrice l’a-t-elle inclu??? C’est dommage car j’ai apprécié l’histoire, je ne connaissais absolument pas cet élément de l’histoire de mon plat pays ! Ca me donne envie d’en apprendre un peu plus !

Arcadie Claret

Arcadie Claret

Donc, ce fut une lecture très agréable, l’écriture est très fluide, des descriptions détaillées. Le souci, c’est que je ne voulais pas imaginer nos deux soeurs ainsi, surtout Charlotte ! Emily correspondait plus à l’image que je me faisais d’elle (distante, perdue, froide, solitaire…), même si le trait me sembalit forcé.
En tout cas, ça me donne envie de continuer ma découverte de l’oeuvre des soeurs Bronté, et surtout de découvrir un biographie plus « scientifique ».

Merci Elodie, voilà le lien de son billet : est-elle du même avis que moi?

Intensité du coup de coeur

« »

© 2017 Les petites lectures de Scarlett. Theme by Anders Norén.