L'Art délicat de rester assis sur une balançoire - Couverture

L’Art délicat de rester assis sur une balançoire, Emmanuelle Urien

L'Art délicat de rester assis sur une balançoire - CouvertureRésumé :

« La vie de Pauline, comme celle de tout le monde, est faite de hauts et de bas. Et justement, elle vient de tomber de très haut : son mari – jusque-là l’homme idéal – l’a quittée pour sa meilleure amie. Sans doute pas de quoi sombrer, mais assez pour souffrir et cogiter. La garce venant de mourir bêtement assassinée, toute vengeance est exclue. Pauline voudrait oublier ce vaudeville, mais comment faire le deuil d’un homme vivant ? Facile : il suffit de décréter qu’il est mort. Et surtout, de l’expliquer clairement à l’intéressé… »

Coup de Coeur :

Un petit roman qui aborde de manière tragico-comique un sujet grave : la rupture amoureuse après de longues années, et trois enfants. Comment le conjoint trompé vit-il la trahison, peut-il continuer à vivre? L’auteur retrace les différentes étapes du deuil amoureux de manière un peu rocambolesque, ce qui sauve l’histoire. Pauline est un peu exapérante par moment, cependant je me suis attachée à elle. Elle fait une rencontre déterminante dans son processus de deuil avec Max. Il la force à sortir de sa zone de confort. Croyez-vous qu’il est possible de renaître de ses cendres grâce à la physique quantique? C’est un des aspects de ce roman ! Sa mère (une grande psychanaliste de renommée mondiale qui a peu de temps pour sa fille) l’aide aussi à sa manière.

Une jolie histoire optimiste, sans trop l’être toutefois, le sujet ne s’y prêtait pas, dont la fin ouverte m’a agréablement surprise. Elle n’est pas dénuée de cynisme ni de drôlerie, il manque juste un peu d’introspection de la part de Pauline : à force de trop regarder son nombril, on en oublie de regarder les autres et de se remettre en question. Voilà la petite leçon que nous livre ce roman.

Intensité du coup de coeur

« »

© 2017 Les petites lectures de Scarlett. Theme by Anders Norén.