Effectuez une recherche :

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 97 autres abonnés

CHARLESTON

Le bruit de la soie, Sonia Velton

Le bruit de la soie - CouvertureRésumé :

« La beauté de la soie. Le plaisir d’un amour. La cruauté d’une trahison.

1768, Londres. Quand Esther Thorel, l’épouse d’un maître soyeux huguenot, sauve Sara Kemp des griffes d’une mère maquerelle, elle pense accomplir la volonté de Dieu. Mais Sara, loin d’être reconnaissante, se lasse bientôt de sa nouvelle vie de domestique au sein de la grande demeure du quartier de Spitalfields, où retentit la cadence des métiers à tisser. La relation des deux femmes se trouble peu à peu, et Sara se met en tête de découvrir ce qui préoccupe Esther. Car la maîtresse de maison a un secret : elle dessine depuis toujours et rêve que son mari, Elias, la laisse créer des motifs pour ses soieries. Lorsque celui-ci balaye ses projets d’un refus moqueur, Esther va involontairement bouleverser le destin du foyer…
Sonia Velton tisse une histoire où l’ambition, l’amour et la trahison se mêlent sur fond de révolte ouvrière et de bouleversements sociaux.

Un premier roman somptueux et émouvant, à l’écriture vive, aux personnages intenses et ambigus, qui ravira tous les fans de Tracy Chevalier.  »

Coup de Cœur :

Les éditions Préludes sont une maison d’éditions que j’adore défendre depuis leurs premières parutions ! J’avoue que la quatrième de couverture m’a tenté dés le départ !

Esther Thorel est l’épouse d’un riche maître tisseur de soies, Elias, à Londres à la fin du XVIIIème siècle. Ce dernier est d’origine française huguenote. Elle est une artiste peintre et malheureusement, Elias ne veut pas d’elle comme collaboratrice. Il préfère qu’elle consacre à la vie domestique, à la gestion de la maison et des domestiques. En suivant sa foi, et son besoin d’accomplir la mission du Seigneur, elle va sauver une jeune prostituée de la main mise d’une mère maquerelle, Mme Swann. Elle va engager Sara Kemp comme domestique, et celle-ci va rapidement fouiner dans la vie privée de sa patronne car elle a l’impression que sa patronne a des secrets.

Au même moment, Elias Thorel, à qui Esther n’a pas donné d’héritier, décide de former un compagnon tisseur particulièrement doué, Bisby Lambert, comme son successeur, et pour ça il va lui demande de tisser son chef d’oeuvre dans le grenier de la maison familial.
Avec l’arrivée des « Indiennes », le prix des pièces de tissus diminue, les ouvriers sont furieux car le travail diminue et il est moins bien payé ! Petit à petit, la révolte gronde dans le quartier de Spitafields…
Que va-t-il se passer pour Esther et Sara? Comment vont-elles gérer ces bouleversements qui vont balayer leur quotidien, leurs habitudes?

Une histoire qui m’a plongée dans un milieu totalement méconnu en ce qui me concerne, dans une époque frémissante, bien documentée et bien ficelée !
Il y a une alternance de points de vue dans la jeune femme qui raconte le récit, ça donne un rythme assez addictif.

Un roman fluide, une jolie plume, et une fin qui m’a très agréablement surprise !

Une histoire que je recommande et une autrice qui va continuer à écrire j’espère !!!

Intensité du coup de coeur
« »

© 2020 Les petites lectures de Scarlett. Theme by Anders Norén.