Le Mystère de Willoughby - Couverture

Le Mystère de Willoughby, Jane Odiwe

Le Mystère de Willoughby - CouvertureRésumé :

« Trois ans plus tard, alors que Marianne souhaite marier sa petite sœur Margaret pourtant éprise de liberté, elle revoit Willoughby accompagné d’un ami, Henry Lawrence. Tandis que Margaret succombe au charme de l’impertinent Mr Lawrence, les souvenirs et l’incertitude ne cessent de hanter Marianne. En outre, Willoughby est plus charmant et plus amoureux d’elle que jamais. Le colonel Brandon devant s’absenter pour s’occuper de sa pupille, Willoughby en profte pour reconquérir le cœur de Marianne. Saura-t-elle résister ou la tentation d’un amour passé est-elle plus forte ?  »

Coup de coeur :

Ahhhhhn enfin une nouvelle austenerie en français autour de mon titre préféré de Jane Austen Raison & Sentiments ! J’avais adoré Le Journal du Colonel Brandon d’Amanda Grange paru chez Milady Romance il y a déjà quelques temps, j’étais donc impatiente de découvrir ce titre. Les échos étaient assez mitigés, donc je m’attendais à une lecture décevante, et heureusement ce ne fut pas le cas : j’avais peur du pire et j’ai été plutôt agréablement surprise. Ce n’est pas pour autant que c’est parfait ^^

L’auteur tisse principalement son intrigue autour de Marianne ! Son mariage avec le Colonel Brandon est épanoui, malheureusement elle est jalouse de la relation privilégiée qu’il entretient avec sa pupille Eliza, et la fille qu’elle a eu avec Willoughby, Lizzie. Cette dernière a une santé fragile, et le Colonel leur rend des visites fréquentes, ce qui rend les relations entre les deux époux assez tendues à certains moments. Jane Odiwe se concentre également sur Margaret, la petite dernière qui est désormais en âge de se marier, et Marianne est bien décidée à ce que sa jeune soeur fasse également un beau mariage avec un homme qu’elle aime. Nous retrouvons la plupart des personnages du roman original : Mrs Dashwood, Elinor et son Edward, Mrs Jennings, les soeurs Steele … Et bien entendu, l’auteur invente quelques personnages de son cru qui respectent plutôt bien l’esprit de l’oeuvre de Jane Austen.
Ma grosse interrogation était autour du retour de Willoughby dans l’entourage de Marianne et de ses proches. C’est un peu farfelu, néanmoins ça ne m’a pas dérangé outre-mesure. Par contre, une de révélations de Margaret m’a déçue, c’était un peu ridicule, ainsi que certaines réaction de Marianne, quand elle croise son ancien soupirant, m’ont sérieusement agacée.  Mais ce qui m’a le plus déçu, c’est sa jalousie excessive vis-à-vis de la pupille du Colonel. J’aurais espéré voir un peu plus Elinor et Edward qui sont franchement en arrière-plan. J’ai trouvé un peu dommage que Margaret ressemble trop à Marianne malgré sa folle envie d’indépendance et ses discours dans ce sens. Tout ceci ne m’a pas empêché d’apprécié l’histoire, et de m’interroger sur la manière dont l’auteur allait terminer son roman.

Une austenerie très agréable et divertissante qui se lit rapidement, avec plaisir malgré ces quelques défauts; j’ai passé un bon moment avec les soeurs Dashwood et leur entourage. On y retrouve l’ambiance, la psychologie des personnages, les faux-semblants, l’importance des apparences dans la société de l’époque. Et surtout le Colonel Brandon est toujours aussi chevaleresque ♥

Lu dans le cadre du Challenge XIXème siècle organisé par Fanny du Blog Dans le manoir aux livres

Challenge XIXème siècle

Intensité du coup de coeur

« »

© 2017 Les petites lectures de Scarlett. Theme by Anders Norén.