Le Premier Eté - Couverture

Le Premier Eté, Anne Percin

Le Premier Eté - CouvertureRésumé :

« Deux soeurs se retrouvent une fin d’été en Haute-Saône, afin de vider la maison de leurs grands-parents décédés. Depuis longtemps, Catherine, la benjamine, se tient loin de ce village qui fait surgir en elle des souvenirs douloureux. Angélique, l’ainée a fondé une famille, elle, non. Devenue libraire, c’est une femme solitaire.
A l’adolescence, elle passait déjà des heures dans les livres, mais pour décrire ce qu’elle a vécu ici, l’été de ses seize ans, elle n’a pas trouvé les mots. A l’époque, tandis que sa soeur flirtait au bord de la piscine avec les garçons de la colo, catherine fut troublée par un jeune homme du village, qui ne ressemblait pas aux autres. Mais elle ne comprit que peu à peu la nature profonde de sa différence.
Quinze années plus tard, elle se résout à confier à Angélique le secret qui la ronge, celui d’un été marqué par la découvert du plaisir mais aussi de la honte.
Une histoire d’innocence et de cruauté sensuelle et implacable à la fois, douce-amère comme tous les crève-coeurs de l’enfance. »

Coup de Coeur :

Voilà mon avis sur ma première Lecture Commune avec Nathalie du blog Le Coin de Lecture de Nath : une sacrée lecture dont je suis sortie assez chamboulée, perturbée, triste …

Eh bien, quel roman !!! Je n’aurais jamais imaginé une histoire pareille ! Ane Percin a analysé les sentiments de cette jeune adolescente au scalpel, nous les a décrit avec beaucoup de sensibilité et d’acuité ! Je me suis retrouvée complètement happée, intriguée par l’histoire que vivait Catherine, l’adolescence me semble si proche et si lointaine à la fois. Aurais-je oublié à quel point les sentiments sont exacerbés à cette période de la vie? A quel point on cherche sa place dans un groupe? A quel point on recherche l’approbation des autres? A quel point on se sent seule avec toutes les questions qui se bousculent dans notre tête?

L’auteur a fait monté la tension crescendo, je suivais « l’aventure amoureuse » de notre héroïne, et je sentais une boule dans ma gorge se nouer au fil des événements qui se succédaient. J’avais l’impression que c’était Catherine en personne qui me racontait ce qui avait perturbé sa vie au point de s’isoler, de faire un certain vide autour d’elle à l’âge adulte. C’était troublant et pudique, et surtout terriblement émouvant ! J’avais envie de la réconforter, de lui dire, parles-en avec ta soeur ou quelqu’un en qui tu as confiance ! Ne laisse pas toutes ces émotions te dévorer de l’intérieur !

Une lecture qui m’a tenue en haleine car je n’ai jamais imaginé une explication pareille, j’en étais toute retournée, ça m’a pris aux tripes, et j’ai du attendre le lendemain avant d’avoir la force d’ouvrir un nouveau roman ! En tout cas, je le recommande chaleureusement !

Le lien pour le billet de Nath 🙂

Intensité du coup de coeur

« »

© 2017 Les petites lectures de Scarlett. Theme by Anders Norén.