Le silence des bombes - Couverture

Le silence des bombes, Jason Hewitt

Le silence des bombes - CouvertureRésumé :

« Juillet 1940. La petite Lydia, 11 ans, traverse un village du Suffolk. Elle porte un masque à gaz. Les magasins sont fermés, les maisons vides, les fenêtres condamnées. Lydia coupe à travers champs et arrive bientôt devant une grande demeure. C’est là qu’elle a grandi. La fillette espère y retrouver sa famille, mais la maison est déserte. Plus tard, dans la nuit, un soldat portant un fusil et un uniforme anglais pénètre dans la maison. Avec un étrange accent, il lui explique qu’il ne lui fera pas de mal, mais qu’elle ne doit pas quitter les lieux et qu’elle doit obéir à certaines règles… Dit-il la vérité ? Que cherche-t-il ? Pourquoi lui semble-t-il aussi familier ? Et surtout, comment connaît-il le nom de Lydia ?

Aussi envoûtant que déchirant, un magnifique roman où le fracas de la guerre rencontre l’émotion des destins brisés. Entremêlant petite et grande histoire, Le Silence des bombes pose la question de la possibilité de la rédemption, et de ce qui nous fait garder, ou pas, notre part d’humanité. »

Mon Avis :

Ma première lecture de la rentrée littéraire 2015 ! Une jolie lecture, la 3ème que je fais chez les jeunes éditions Préludes !
J’en attendais énormément vu que j’avais adoré les deux autres, néanmoins elle fut juste agréable, elle m’a touchée mais je n’ai pas été emportée aussi loin que je l’espérais !

Nous suivons deux points de vue en alternance : celui de Lydia une enfant qui cherche sa maman, et qui se souvient de sa vie de famille avant que la guerre ne vienne tout bouleverser ! Puis il y a celui de Heiden, un soldat allemand qui se souvient du début de la guerre ! Pourquoi s’est-il engagé? Pourquoi a-t-il quitté le Continent? Pourquoi « s’occupe »-t-il de Lydia?
J’ai préféré les passages consacrés à l’homme, son passé, ses réflexions, ses craintes, ses souvenirs. On y découvre petit à petit la personnalité de ce mystérieux personnages … Certains passages sont durs, très durs, cruels, limite horrible à imaginer ! Les horreurs de la guerre, le quotidien des soldats, les choix que ça implique …
Par contre, du côté de l’enfant, je suis plus mesurée car c’est assez faible, et peu vraisemblable à certains moments… Il y a peu de passages d’actions, c’est surtout des observations, c’est assez lent mais pas ennuyant !

Un roman qui se lit rapidement, qui a un côté assez envoûtant, et où on découvre des détails de l’Histoire de la seconde Guerre Mondiale (l’espionnage, la vie des soldats allemands…) !
Il est servi par une belle plume qui distille les informations afin de tisser l’histoire entre les deux protagonistes !
Malheureusement, ça n’a pas suffit ….

Intensité du coup de coeur

« »

© 2017 Les petites lectures de Scarlett. Theme by Anders Norén.