Légende d'un dormeur éveillé - Couverture

Légende d’un dormeur éveillé, Gaëlle Nohant

Légende d'un dormeur éveillé - CouvertureRésumé :

« Robert Desnos a vécu mille vies – écrivain, critique de cinéma, chroniqueur radio, résistant de la première heure –, sans jamais se départir de sa soif de liberté. Pour raconter l’histoire extraordinaire de ce dormeur éveillé, Gaëlle Nohant épouse ses pas ; comme si elle avait écouté les battements de son cœur, s’était assise aux terrasses des cafés en compagnie d’Éluard ou de García Lorca, avait tressailli aux anathèmes d’André Breton, fumé l’opium avec Yvonne George, et dansé sur des rythmes endiablés au Bal Blomet aux côtés de Kiki et de Jean-Louis Barrault. S’identifiant à Youki, son grand amour, la romancière accompagne Desnos jusqu’au bout de la nuit. Légende d’un dormeur éveillé révèle le héros irrésistible derrière le poète et ressuscite une époque incandescente et tumultueuse, des années folles à l’Occupation. »

Coup de Cœur :

Tout d’abord, un tout grand merci à Price Minister pour ce service de presse ! Vive Les Matchs de la Rentrée Littéraire 2017 😉
Et comme mon binôme préféré Nathalie a également été sélectionnée pour le même titre, nous en avons profité pour faire notre lecture commune du mois !

Autant vous le dire tout de suite, ce roman est une belle brique qui demande une grande concentration ! Le début est ardu, et j’ai mis près de 100 pages à entrer dedans. J’ai même douté à un moment que ce roman me plaise… J’avais du mal à entrer dans l’histoire car elle regorge de personnages, et je me perdais un peu. Pourtant dés les premières pages, j’ai apprécié Robert Desnos, il a vraiment vécu milles vies et c’est passionnant à découvrir !
Il faut prendre son temps pour s’imprégner de l’atmosphère de l’entre deux guerres, s’habituer aux nombreuses personnes de son entourage (André Breton, Frédérico Garcia Lorca, Jean Cocteau, Paul Eluard, Aragon, François Mauriac, Jacques Prévert, Antonin Arthaud…), puis on se plonge avec délice dans sa plume et celle de Gaëlle Nohant ! En effet, l’autrice a régulièrement inclus des extraits de l’oeuvre de Robert Desnos, et c’est passionnant de voir comme ses mots sont en accord avec sa vie. Je n’y croyais pas et pourtant j’ai adoré !
J’ai profité de ma journée de congé pour m’immerger complètement dedans, et j’ai lu les 180 dernières quasiment d’une traite. Le dernier tiers est particulièrement intense et émouvant ! Je pense qu’il devrait toucher de nombreux lecteurs !

Il fait partie de ces romans qui laisse une empreinte dans l’âme, celle d’un homme entier, courageux, un peu fou et prêt à de nombreux sacrifices pour rester fidèle à sa pensée, son grand amour, ses amis et ses convictions!
Le fantastique roman d’une époque, d’un homme et de ses amis, de la capital de la France… On plonge dans le Paris de l’entre deux guerres, dans le milieu des artistes, plus spécifiquement celui des surréalistes.
Une découverte MAGNIFIQUE, une plume merveilleuse, une histoire dense, foisonnante et passionnante!

Je n’en dirai pas plus, moins on en sait, plus en apprend !

Je vous recommande chaleureusement d’aller lire le billet de Nathalie (Le coin lecture de Nath) qui est encore plus enthousiaste que moi !

Les MRL17

Intensité du coup de coeur

« »

© 2017 Les petites lectures de Scarlett. Theme by Anders Norén.