Effectuez une recherche :

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 81 autres abonnés

CHARLESTON

Les chevelues, Benoït Séverac

Les chevelues - CouvertureRésumé :

« 16 av. J.-C., sous le règne d’Auguste. A Lugdunum Convenarum, cité des Pyrénées, les conquérants romains ont réussi à nouer des relations apaisées avec les Gaulois.
Jusqu’au jour où un jeune aristocrate romain est retrouvé poignardé – avec une arme gauloise. Une enquête très sensible que le centurio, Valerius Falco doit se hâter de boucler. Avant que le père ne se venge. Avant l’arrivée de la légion. Avant que les gaulois ne se soulèvent. Avant que … mais trop tard : un camarade de la première victime meurt à son tour, empoisonné. Seul indice, une mèche de cheveux… Pressé de toutes parts, déchiré entre son devoir et sa conscience, Valerius devra faire un choix.
Le bon, car la vérité pourrait briser le fragile équilibre de la Pax Romana. »

Coup de Cœur :

J’ai déjà fais quelques jolies découvertes dans la collection Grands Détectives, dont Des gens d’importances, et la saga des aventures des Lizzie Martin avec notamment sa première enquête Un intérêt particulier pour les morts. C’est donc avec curiosité que j’ai ouvert le roman de ce nouvel auteur du catalogue.

Une enquête policière dans la Gaule romaine du premier empereur romain, Auguste, dans une municipe d’Aquitaine, Lugdunum Convenarum, aux pieds des Pyrénées.

Un jour, le jeune héritier d’une des plus grosses familles de la ville est retrouvé assassiné dans les campagnes. Hadrianus Trevius, le premier magistrat de la cité, a peur de la réaction de l’Empereur car il s’y était opposé bien des années auparavant, et il a très envie de retourner à Rome. Il essaye donc de minimiser l’affaire, et il demande au centurion de la garnison, Valerius, de trouver un coupable, n’importe quel gaulois un peu louche, afin que le père de la victime ne cherche plus la vengeance, et surtout qu’Auguste ne l’apprenne jamais.

Valerius se voit obligé de trouver un coupable , sous peine de déclencher une nouvelle guerre entre les conquérants romains et le peuple gaulois, les Convènes.
Malheureusement, une nouvelle victime est découverte, et un propréteur avide de vengeance, est envoyé pour résoudre l’affaire. Ce dernier est prêt à tout pour humilier les gaulois. Et le soldat, lui, veut absolument trouver la vérité, c’est une course contre la montre qui s’engage et il reçoit très peu de soutien de la part de sa hiérarchie.

Un très chouette roman historique, une enquête bien ficelée, une époque bien rendue, des personnages bien travaillés.
J’ai adoré les termes latins qui renvoient à un lexique à la fin du livre, ça nous immerge complètement dans la vie quotidienne des gallo-romains ! L’auteur offre en plus une vraie description sociale de cette période de l’antiquité : les croyances, les mœurs, la condition des femmes romaines et gauloises qui passent de l’autorité du père à celle de leurs maris, l’importance de la naissance et de sa caste, les chassés-croisés politiques, les haines entre peuples… Malgré une paix installée, on sent bien que celle-ci est fragile, que des rancœurs sont encore présentes.

Une jolie découverte que je recommande !

Intensité du coup de coeur
« »

© 2019 Les petites lectures de Scarlett. Theme by Anders Norén.