Les larmes du seigneur afghan - Couverture

Les larmes du seigneur afghan, Campi & Zabus & Pascale Bourgaux

Les larmes du seigneur afghan - CouvertureRésumé :

« Mars 2010, la grand reporter Pascale Bourgaux part réaliser un documentaire sur un seigneur de guerre, dans un village du nord de l’Afghanistan où elle se rend régulièrement depuis dix ans. Compagnon d’armes de Massoud à l’orée de ce siècle, farouche adversaire des talibans et chef respecté, Mamour Hasan, puisqu’il s’agit de lui, n’a pourtant pas connu de fonction gouvernementale à la hauteur de son engagement.

Contre toute attente, elle découvre que nombre de jeunes, notamment le fils du chef de la tribu, sont sur le point de basculer dans le camp taliban. Alors que le pays se débat dans une situation des plus confuses, entre guerre, luttes d’influence et corruption galopante, comment, dans ce bastion de la résistance anti-talibane, en est-on arrivé là ?

Loin des clichés et des discours politiques, cette bande dessinée nous fait découvrir la situation complexe d’un petit village afghan. Mais aussi le quotidien d’une grand reporter en pleine action, la façon dont le documentaire se construit de jour en jour, dans un pays où être une journaliste occidentale n’est pas sans danger. »

Coup de Coeur :

SUPERBE ! ♥♥♥
Un album à mettre dans le plus de mains possibles car il offre des pistes de réflexion et une vision de la vie des populations locales vraiment très intéressante !
Les événements racontés datent déjà de 2010, l’album de 2014, et pourtant le message que les auteurs nous font passer est toujours terriblement d’actualité : que reste-il au populations locales quand les armées quittent le pays? Comment les aides internationales sont-elles réellement distribuées aux citoyens? Que se passent-ils vraiment dans le pays meurtri?

Pascale Bourgaux, reporter de guerre

Pascale Bourgaux, reporter de guerre

C’est avec sa vision de journaliste de guerre, de femme, de mère et surtout avec son expérience et ses connaissances que Pascale Bourgaux nous raconte sa dernière visite à Mamour Hasan, un seigneur afghan. Nous découvrons son arrivée dans le pays, la corruption qui le gangrène, le retour annoncé des Talibans, la détresse de la population, …. Elle est impliquée émotionellement, néanmoins elle garde énormément de pudeur et laisse parler son coeur avec beaucoup de justesse. Elle nous montre un triste constat : en 10 ans, l’Afghanistan s’est radicalisé à cause du regard nombrilliste de l’Occident. En voulant à tout prix, installer des gouvernement soi-disant démocratique à la tête du pays, les occidentaux ont augmenté la corruption, la pauvreté et les inégalités sociales. Ces grands pontes n’ont pas pris en compte la mentalité de la population, son histoire, ses croyances ! Ils ont fait table rase sur tout, même ce qui fonctionnait !

"Un guerrier qui danse"

« Un guerrier qui danse »

Aujourd’hui, des personnes ayant combattus le régime Talibans il y a une dizaine d’années, sont près à les accueillir et à se battre à leurs côtés contre nous ! Ce sont des personnes qui désirent avant tout vivre libres, en paix et en mangeant à leur faim tous les jours ! Même si ça doit passer par le port de la Burqua pour les femmes !

Un documentaire, une BD qui nous alerte sur les moments difficiles que vit ce pays laissé aux mains de la corruption !

Le scénariste et le dessinateur de l’album ont parfaitement mis en valeur le témoignage de la reporter et je les félicite pour ce beau travail !

Une des cases finales de la BD

Une des cases finales de la BD

Et voilà le lien de la Bande-Annonce si mon billet ne vous a pas encore convaincu 😉

Lu dans le cadre du Challenge Le mois belge d’Anne et Mina

Le mois belge d'Anne et Mina - logo

Intensité du coup de coeur

« »

© 2017 Les petites lectures de Scarlett. Theme by Anders Norén.