L'invention des ailes - Couverture

L’Invention des Ailes, Sue Monk Kidd

L'invention des ailes - CouvertureRésumé :

« Caroline du Sud, 1803.

Fille d’une riche famille de Charleston, Sarah Grimké sait dès le plus jeune âge qu’elle veut faire de grandes choses dans sa vie.

Pour ses 11 ans, sa mère lui offre la petite Handful comme esclave personnelle. Sarah se dresse contre les horribles pratiques de telles inégalités. Une belle amitié naît entre les deux fillettes, qui aspirent toutes deux à s’échapper de la maison Grimké.

Au fil des années, elles deviennent des jeunes femmes avides de liberté et d’indépendance, qui se battent pour affirmer leur droit de vivre et se faire une place dans le monde. »

Coup de Coeur :

Certains romans sont prodigieux et dés les premières pages vous sentez qu’il vous poursuivra longtemps ! Celui-ci est un de ceux-là, indéniablement !!!

Nous allons suivre sur plusieurs décennies l’incroyable destin de Sarah Grimké, de sa soeur et d’une des esclaves de la maison : l’attachante Handful !
Sarah naît au sein d’une riche famille de propriétaire terrain vivant à Charleston, et possédant donc de nombreux esclaves. Dés son plus jeunes âges, notre héroïne veut être quelqu’un, accomplir de grandes choses malgré sa condition de femme ! L’arrivée d’Handful dans sa vie va bouleverser son quotidien : une amitié improbable va naître entre les deux fillettes. Ca va leur apporter de grandes joies, mais aussi des déceptions, des choix impossibles, … Pourtant, une chose va les unir à jamais : une soif inassouvie de liberté !!!
A travers ce récit, j’ai découvert énormément d’éléments historiques sur les Etats-Unis : la vie figée de la « bonne société sudiste », la vie des esclaves noirs, les cruautés qu’ils vivaient au quotidien, les prémices de la Guerre de Sécession, les premiers pas douloureux vers l’égalité des sexes, les différentes églises qui divisent la population (Quackers, prebytériens…)…

L’histoire est basée sur des faits réels : les soeurs Grimké ont bel et bien existés ! Sue Monk Kidd a fait de nombreuses recherches, et a utilisé leurs vies riches et tumulteuses pour nous écrire une fresque romanesque édifiante, empreinte de finesse et d’acidité !

J’ai adoré le principe narratif utilisé par l’auteur ! Chaque chapitre est raconté par une de nos deux héroïnes, avec une saine alternance qui donne un bon rythme à l’histoire. Un magnifique récit à deux voix : deux femmes qui évoluent dans le même monde avec des conditions radicalement opposées et pourtant avec une même quête : leur épanouissement personnel et la liberté ! Je me suis attachée à ses femmes, à leurs combats, à leurs défaites, à leurs victoires ! J’ai tremblé, j’ai souri, j’ai pleuré, je me suis réjouie, j’ai eu mal !

Il n’y a pas de cliché, la violence et la tristesse que nous y rencontront sont justifiées et ne sont qu’un échantillon des événements effarant qui ont été vécu dans le Sud exclavagiste ! C’est juste, c’est vrai, c’est complètement addictif et bouleversant ! J’ai littéralement dévoré les 550 pages en moins de 3 jours !

Un vrai beau coup de Coeur que je vous recommande TRES chaleureusement ♥

Citations :

– « Mon corps est peut-être esclave mais pas mon esprit. Pour vous c’est l’inverse. »

– « De plus en plus souvent, durant ces cours, j’étais prise d’envies impératives, de douleurs inconnues et torrentielles qui venaient me submerger le cœur. Je voulais savoir des choses, je voulais devenir quelqu’un. Oh, être un fils ! J’adorais Père parce qu’il me traitait presque comme un fils en me permettant d’entrer et sortir librement de sa bibliothèque. »

– « J’ai fermé la porte et j’ai ouvert les livres de Miss Sarah. Je me suis assise à son bureau et j’ai tourné les pages, l’une après l’autre, en regardant ce qui ressemblait à des petits bouts de dentelle noire posés sur le papier. Ces signes étaient beaux mais je ne voyais pas quel autre usage ils auraient que confusionner le monde. »

Ce roman entre dans le Challenge XIXème siècle organisé par Fanny du blog Dans le manoir aux livres

Challenge XIXème siècle

Intensité du coup de coeur

« »

© 2017 Les petites lectures de Scarlett. Theme by Anders Norén.