Effectuez une recherche :

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 66 autres abonnés

CHARLESTON

Loin de Berkley Hall, Coralie Khong-Pascaud

Loin de Berkley Hall - CouvertureRésumé :

« Angleterre, 1911. Derrière les murs épais de l’immense demeure de Berkley Hall, lady Catherine Davenport tourne en rond. Décidément, elle ne pourra jamais se résoudre à cette existence morne, uniquement rythmée par les tea times et les robes somptueuses. Elle aspire à autre chose que la vie d’épouse docile qui l’attend. à Berkley Hall, il y a aussi Lydia, la femme de chambre. Une domestique, rien de plus. Pour combattre l’amertume qui l’envahit en pensant à sa modeste condition, elle écrit de petits textes satiriques dans lesquels elle moque les habitudes de ces grandes familles côtoyées chaque jour. La vie de ces deux femmes si différentes, mais éprises de liberté et de reconnaissance, vont se télescoper d’une façon inattendue. Comme la promesse qu’un jour, une aube nouvelle se lèvera sur Berkley Hall… »

Coup de Cœur :

Vous cherchez une adorable Lecture ! Ce Roman je l’ai dévoré en une soirée!

L’autrice nous plonge dans une histoire au tout début du XXème siècle, en Angleterre, dans une famille d’aristocrates. Lady Catherine s’ennuie, et elle va trouver en Lydia, sa femme de chambre, une jeune femme qui cherche aussi à sortir de sa condition.

Malgré leurs différences, les deux jeunes femmes aspirent à une vie différente, loin de celle que leur naissance a tracé pour elles. Elles ont un caractère bien trempé, et une soif de liberté ! C’est ce qui leur donne la force et le courage de se dresser contre les codes de la haute société et de leur tenir tête malgré les nombreuses difficultés et refus qu’elles vont rencontrer.

L’autrice a une plume pleine de légèreté, de douceur, et elle fait passer les moments difficiles, avec une fluidité bienvenue. Les personnages, leurs personnalités, les lieux, les tenues, les coiffures sont soigneusement détaillés. Elle a utilisé un vocabulaire soutenu, qui sans être d’époque donne un style agréable et rappelle l’époque à laquelle se déroule l’histoire. Elle a fait attention aux petits détails, et c’est un plus non négligeable pour le roman ! Avec leurs vies très différentes, nous découvrons la vie des domestiques, leur place, leur hiérarchie, les relations qu’ils entretenaient entre eux et avec leur patron. La vie des jeunes femmes de l’aristocratie est moins détaillée, celle de Lady Catherine surtout, elle semble surtout s’ennuyer et cherche un autre but que celui de se marier. Elle est passionnée par la lecture, elle dévore de nombreux ouvrages et elle s’intéresse aux journaux, au métier de journaliste. Elle est trop indépendante pour l’époque, elle se fiche des conventions et de tout ce qu’on attend d’elle.
Certains passages et actions sont un peu trop rapides, et ils auraient mérité un peu plus d’approfondissement, dans les détails, j’ai regretté que l’histoire se termine aussi vite car je m’étais attachée aux personnages et je voulais suivre leur évolution !

Un récit qui m’a très agréablement surpris, avec un message féministe. Ou comment elles vont chercher à s’émanciper, à trouver leur place et à être heureuse même si les carcans de la société n’apprécient guère les différences.

Un premier roman prometteur qui met la barre haut : l’histoire est bien ficelée, addictive et soigneusement documentée !

Intensité du coup de coeur
« »

© 2018 Les petites lectures de Scarlett. Theme by Anders Norén.