Lucie ou la vocation - Couverture

Lucie ou la vocation, Maëlle Guillaud

Lucie ou la vocation - CouvertureRésumé :

« Lucie est amoureuse. Éperdument. Mais pour imposer celui qu’elle a choisi, elle va devoir se battre. Ne pas céder face à l’incompréhension et à la colère des siens. Malgré les humiliations quotidiennes, les renoncements et l’ascèse, elle résiste et rêve d’absolu. Un jour, pourtant, le sacrifice qu’elle a durement payé est ébranlé par la découverte d’un secret. Le doute s’immisce. S’est-elle fourvoyée ou est-elle victime d’une manipulation ?

Avec une sensibilité et une justesse infinies, Maëlle Guillaud nous entraîne dans un monde aux règles impénétrables. En posant la question de la foi et en révélant sa puissance à tout exiger, Lucie ou la vocation entre en résonance avec l’actualité. »

Coup de Coeur :

Un roman qui ne peut laisser personne indifférent !
Avec ce premier roman Maëlle Guillaud nous plonge au coeur de la vie d’une jeune femme qui abandonne tout pour la religion. Elle cherchait sa place dans la société et une retraite dans un couvent va lui donner une vocation, la volonté de consacrer sa vie !
Sa mère et sa meilleure amie Juliette ne comprennent pas son abandon radical de sa vie d’avant ! Et la jeune femme non plus n’imaginait pas quelle serait sa nouvelle vie ! En effet, quand elle entre dans la congrégation, elle fait voeu de pauvreté, de silence et d’obéissance. Il lui faudra énormément de courage pour accepter ce nouveau style de vie, les humiliations, la dureté de la mère supérieur et des autres religieuses, la rupture avec sa famille et ses proches ! Du courage ou de l’amour? L’histoire tourne autour de cette question : jusqu’où peut-on aller pour l’Amour de Dieu?

Avec beaucoup de justesse, l’autrice nous décrit la vie dans une communauté religieuse, les questionnements de Lucie devenue Soeur Marie-Lucie, la vie difficile des religieuses…. Sans poser de jugement et avec une volonté de décrire les réalités de la vie de ces recluses, Maëlle Guillaud nous raconte une histoire dure, éprouvante, et terriblement humaines ! Toutes ces femmes sont avant tout des êtres humains avec leurs forces et leurs faiblesses ! Et elles seront utilisées par leurs supérieurs sans vergognes, elles joueront même avec ces mesquineries, ces jalousies, qui animent ces femmes !

C’est un roman très ambigu, qui nous raconte une vocation qui semble déplacée à notre époque et qui nous décrit une vie à mille lieux de la vie menées par les jeunes femmes d’aujourd’hui ! J’avoue que la plume addictive de l’autrice m’a surprise et j’ai dévoré cet ouvrage ! Je ne comprends toujours pas la vocation de Lucie, par contre j’ai appris énormément sur la vie de ces femmes qui décident de consacrer leur vie à quelque chose de plus grand qu’elles ne maîtrisent pas, les sacrifices qu’elles concèdent par Amour pour un Dieu qu’elles ne voient pas et qui ne leur répond pas …

Une découverte surprenante qui ne peut laisser personne indifférent même si je n’ai pas été complètement conquise car j’avoue que la religion et moi ça n’a jamais été le Grand Amour 😉 Néanmoins ce fut une lecture enrichissante et qui a le mérite de faire réfléchir !

Citations :

– Christophe Colomb partait à la recherche des Indes, et qu’a-t-il découvert ? L’Amérique ! Partir à la recherche de Dieu aboutit à une découverte tout aussi imprévisible !

– Le vacarme engloutit soeur Marie -Lucie. Cette brutalité lui coupe le souffle. Jamais elle ne tiendra si elle se met toutes les filles à dos. Elle saisit sa fourchette et pique un morceau de carotte. Elle l’avale, la gorge serrée. Elle retient ses larmes, elle ne pleurera pas devant elles. Le raffut cesse sur-le-champ. L’orage est passé. Pas l’humiliation.

– Ma gorge se serre. Je regarde Lucie suivre ses sœurs. Elle suit Mathilde au lieu de rester à mes côtés. Ma Lucie, qui t’éloignes de mois, tu vis un commencement. Tout ce que tu as vécu avant ce moment précis n’a plus aucune importance à tex yeux. Je chavire. Ce sanctuaire est un tombeau.

Intensité du coup de coeur

« »

© 2017 Les petites lectures de Scarlett. Theme by Anders Norén.