Effectuez une recherche :

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 109 autres abonnés

CHARLESTON

Ne m’oublie pas, Alix Garin

Ne m'oublie pas - CouvertureRésumé :

« – « Marie-Louise embrasse la mer pour moi. »
C’est la toute dernière chose que ma mère m’ait dite.
– Tu sais quoi, Mamy? Et si on y allait vraiment?

La grand-mère de Clémence souffre de la maladie d’Alzheimer. Face à son désespoir, elle prend la décision de l’enlever de la maison de retraite et de prendre la route en quête de l’hypothétique maison d’enfance de sa mamie.

Une fuite, une quête, un égarement, l’occasion de se retrouver ? À moins que ce ne soit plutôt des adieux… »

Coup de Cœur :

Il y a des albums ainsi, on le sait d’avance que ça sera une belle lecture, une histoire qui restera gravée dans notre mémoire et dans notre cœur, et celle-ci en fait partie !

J’ai vu passer multiples reprises sur les réseaux sociaux, et j’ai succombé à mon tour à la tentation, quand il a été à nouveau disponible car victime de son succès.

Clémence est une jeune comédienne qui n’accepte pas la maladie d’Alzheimer de sa grand-mère, elle se révolte contre l’institution où elle est logée qui veut la médicaliser, contre sa mère qui l’accepte, contre la fatalité qui la prive de sa mamy. Cette dernière en est à sa troisième fugue, elle veut retourner dans sa maison d’enfance afin d’y retrouver ses parents, inconsciente du temps qui a passé.
Alors que la jeune femme lui rend visite, sur un coup de tête, elle décide d’enlever la vieille dame, et de l’emmener revoir une dernière fois sa maison d’antan.

Ce road-trip improvisé va être riche en émotions, en enseignements, en réflexion, en souvenirs pour Clémence.
A-t-elle fait le bon choix?
Pourra-t-elle gérer la situation?

Ce premier album d’une jeune autrice belge offre une histoire sincère et touchante. Elle aborde des thématiques actuelles avec les liens familiaux intergénérationnels, et la difficulté de gérer la maladie d’Alzheimer par les proches des malades.
La narration du scénario se fait sous la forme d’une enquête policière : le témoignage de Clémence face aux policiers, en alternant avec ses souvenirs de cette escapade et de son passé.
Les dessins partagent une large palette d’émotions grâce à un graphisme soignée et sans fioritures inutiles.

L’autrice réussit à mêler habillement des touches d’humour grâce à quelques moments cocasses, avec toute la tristesse inévitable ressentie par la situation.
Il y a Clémence qui angoisse, en même temps qu’elle veut garder espoir et se créer encore des bons moment avec sa mamy. Et surtout il y a cette grand-mère, que les moments de lucidité laissent en pleine détresse : elle se rend compte de tout ce qu’elle est occupée à perdre, de la fatalité qui est en marche…

Une première bande-dessinée vraiment réussi qui aborde des sujets durs et sensibles avec beaucoup de justesse et d’émotions.

A découvrir sans hésiter !!!

Intensité du coup de coeur
« »

© 2021 Les petites lectures de Scarlett. Theme by Anders Norén.