Effectuez une recherche :

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 100 autres abonnés

CHARLESTON

Pas si calme…, Helen Zenna Smith

Pas si calme... - CouvertureRésumé :

« Inspiré par le journal d’une Anglaise engagée volontaire dans le service ambulancier pendant la guerre de 14-18, 07raconte le terrible quotidien de ces « glorieuses filles d’Angleterre » : les dangereuses virées pour recueillir les corps martyrisés des morts et transporter les survivants jusqu’aux hôpitaux, les corvées de caserne les plus rebutantes, les nuits sans sommeil, l’insalubrité… Mais aussi l’humour, les chamailleries, les rêves, la camaraderie qui les faisaient tenir. Lorsqu’il parut en 1930, le livre fit scandale. Un irrécusable témoignage qui bouleversa notamment Simone de Beauvoir.

Coup de Cœur :

Ma vie de libraire me permet de découvrir des textes marquants, qui réveillent un peu plus ma conscience d’être chanceuse, de vivre à une époque où les droits de la femme ont évolué (même si le chemin est encore long). Ce livre a été publié pour la première fois dans les années 1930, et il est malheureusement tombé dans l’oubli. Heureusement, les Editions De Fallois et maintenant 10-18 ont décidé de le republier ! Helen Zenna Smith s’est inspirée du journal de guerre d’une de ses amies, Winnifred Young, et a rédigé, à la première personne, d’un seul jet, ce texte passionnant, percutant, vivant, poignant et empreint de compassion pour ces nombreuses volontaires qui se sont sacrifiées sur les champs de bataille !

Un récit sans concession qui raconte le quotidien inimaginable d’une jeune ambulancière et de ses coéquipières à l’arrière des champs de batailles en France. La narratrice est une jeune fille de bonne famille anglaise qui s’est engagé volontairement dans le corps des ambulancières, et qui s’est retrouvée au cœur du conflit. Avec ces compatriotes, elles offrent l’image d’une société britannique solidaire, engagée et patriote. Pourtant, toute ces personnes bien pensantes, et restées bien au chaud chez elles, n’ont absolument pas de l’enfer qu’elles vivent …

Tous les jours, toutes les nuits, elles transportent des corps agonisants, des cadavres vers les hôpitaux de campagne, ou vers le cimetière. Elles sont exploitées, sous-nourries, maltraitées. En plus des trajets, elles devaient entretenir elle-même leur ambulance, la nettoyer de fond en comble après chaque mission, quitte à devoir se passer de sommeil et de repas… Ces femmes ont fait preuve de courage, d’audace, d’endurance, de solidarité, et d’un sens du devoir aigu. Heureusement, elles pouvaient compter les unes sur les autres, et c’est cette belle amitié qui les porté pendant ces longs moments de supplice physique et psychologique. Sans pour autant oser lever la voix sur leurs supérieurs, ces femmes aspirent à un avenir meilleur, à ne plus être de simple « poupées de salon », elles veulent prendre leurs destins en mains, elles se sont découvert une force de caractère, une volonté de vivre leur propre vie !

Ce livre est un cri de révolte, tant face à la guerre, que contre la société qui sacrifie ses enfants à une mort quasi certaine, et ceux qui reviennent en vie sont, pour la plupart, vidés de toute envie, de leur personnalité qui s’est tue sur les champs de bataille…

Une lecture bouleversante, réaliste, captivante, qui rappelle la brutalité et les horreurs de la guerre…

A lire, à faire lire et à relire !

Intensité du coup de coeur
« »

© 2020 Les petites lectures de Scarlett. Theme by Anders Norén.