Sombre dimanche - Couverture

Sombre dimanche, Alice Zeniter

Sombre dimanche - CouvertureRésumé :

« Une maison en bois près de la gare Nyugati, à Budapest. C’est là, au bord des rails, que les Mándy vivent de génération en génération. Le jeune Imre grandit dans un univers opaque, mélancolique, de non-dits et de secrets, où Staline est toujours tenu pour responsable des malheurs de la famille. Même après l’effondrement de l’URSS, qui fait entrer dans la vie d’Imre les sex-shops, le consumérisme, et Kerstin, une Allemande, incarnation de l’Ouest libre et heureux. Car si le régime a changé, Imre sait bien que ce bonheur-là n’est pas pour lui. Un roman à la poétique singulière, tout en dégradés de lumière et nostalgie, qui peint et révèle les êtres dans leurs contradictions et leur fragilité. »

Coup de Coeur :

Un roman surprenant, douloureux, sombre, triste, mélancolique et très intéressant ! J’y ai découvert une facette inconnue de la Hongrie ! J’ai appris l’histoire de ce pays à travers celle de Imre et de sa famille.

Une histoire de famille, une vie dure, des espoirs, de souffrance qui touche Imre, sa famille et tous le peuple hongrois ! Nous suivons la vie d’Imre dés son plus jeune âge, son adolescence, ses rencontres, les amitiés qu’il a noué, sa rebellion lors de la chute du Mur et du communisme. Malgré sa noirceur, il y a un côté très addictif dans l’écriture, fluide, simple et nostalgique.

Les personnages sont touchants, j’ai eu beaucoup d’empathie pour Imre, sa soeur Agi et leur père Pal, des êtres que la vie n’a pas épargné, que le désespoir et le malheur n’abandonna jamais … La nostalgie, la culpabilité, la malchance, la tristesse, voilà le quotidien de cette famille. Quand la petite Histoire raconte la Grande à travers le quotidien et la vie banale de la famille Mandy…

Intensité du coup de coeur

« »

© 2017 Les petites lectures de Scarlett. Theme by Anders Norén.