Trente-six chandelles, Marie-Sabine Roger

Trente-six chandelles - CouvertureRésumé :

« Allongé dans son lit en costume de deuil, ce 15 février, à l’heure de son anniversaire, Mortimer Decime attend sagement la mort car, depuis son arrière-grand-père, tous les hommes de sa famille sont décédés à onze heure du matin, le jour de leurs 36 ans.
La poisse serait-elle héréditaire, comme les oreilles décollées? Y a-t-il un gène de la scoumoune? Un chromosome du manque de pot?
Que faire de sa vie, quand le chemin semble tout tracé à cause d’une malédiction familiale?
Entre la saga tragique et hilarante des Decime, quelques personnages singuliers et attendrissants, une crêperie ambulante et une fille qui pleure sur un banc, on suit Mortimer finalement résigné au pire.
Mais qui sait si le Destin et l’Amour, qui n’en sont pas une blague près, en ont réellement terminé avec lui?
Dans son nouveau roman, Marie-Sabine Roger fait preuve, comme toujours, de fantaisie et d’humour, et nous donne une belle leçon d’humanité. »

Coup de Coeur :

La Rentrée Littéraire 2014 continue avec de belles découvertes : une étonnante lecture positive, presqu’un roman « feel good » ! Une agréable surprise dans tous ces romans aux sujets beaucoup plus graves et sérieux.
J’avais envie de découvrir l’auteur depuis La tête en friche et pourtant, je n’avais jamais rien lu d’elle.

Marie-Sabine Roger nous offre une histoire, une réflexion sur le sens de la vie : comment vivre, comment profiter pleinement de la vie quand on connaît le jour et l’heure de sa mort ! C’est le quotidien de Mortimer Decime depuis son enfance. Il n’a donc fait aucun projet de vie, rien construit de concret.
Quand au moment tant redouté, la mort n’est pas au rendez-vous, il se retrouve bien démuni et perplexe car il ne sait plus quoi faire de cette vie qu’il croyait courte et arrêtée. Heureusement il est bien entouré par un couple d’amis : Paquita & Nassardine, des personnes terriblement attachantes et bienveillantes avec lui. Ils vont le soutenir, l’écouter raconter son histoire, lui donner ce coup de main nécessaire afin de lui permettre de prendre enfin sa vie en mains. D’autres personnages touchants et loufoques vont animer son quotidien dont la fantasque Jasmine !

Un beau roman que j’ai adoré et dévoré !
C’est drôle & tendre, fantasque & plein d’humanité, on le referme à regrets tellement les personnages sont émouvants et justes !

Une découverte de l’auteur et je n’en resterai pas là !!!

Citations :

– Tu vois, fils, la médecine a beau faire des progrès tous les jours, on n’a encore rien trouvé contre la connerie. A voir le nombre de gens atteints, ça mériterait pourtant qu’on vote des crédits

Deux ou trois fois elle s’est interrompue pour venir voir où j’en étais de mes rêves, elle s’est penchée vers moi et m’a dévisagé. J’ai fait semblant de dormir. Je sentais son souffle au dentifrice, car elle se lave toujours les dents avant son petit-déjeuner, puis après, ce qui est plus classique. Elle dit que passé la quarantaine, on a beau faire, on se réveille tous les matins avec un putois dans la bouche et qu’il n’y a que le menthol pour le faire décaniller.

Intensité du coup de coeur

« »

© 2017 Les petites lectures de Scarlett. Theme by Anders Norén.