Une sacrée mamie T.01 - Couverture

Une sacrée mamie, Yoshichi Shimada & Saburo Ishukawa

Une sacrée mamie T.01 - CouvertureRésumé :

« 1958, Hiroshima. A cette époque au Japon, il est difficile pour une jeune femme seule ses deux fils. Acculée, Hikedo décide de confier son plus jeune garçon, Akihiro, à sa mère qui vit à la campagne. Arrivé chez sa grand-mère, une vie complètement nouvelle va commencer pour Akihiro. Pas facile de quitter la ville pour la campagne quand on n’y est pas préparé ! Mais le petit garçon va vite s’habituer à sa nouvelle vie au grand air. Suivant l’exemple de sa super mamie débrouillarde, il apprend à s’adapter à toutes les situations …

Avec cette adaptation en manga d’un roman autobiographique qui a réveillé dans le coeur des Japonais les souvenirs d’un passé où les relations étaient plus humaines, Saburo Ishikawa réussit à nous décrire un monde rural à la fois ride et solidaire, mais aussi plein d’affection. »

Coup de Coeur :

WAOUH !!! J’ai juste adoré ♥ cette série terminée en 11 tomes ! Je l’ai découverte il y a quelques mois grâce aux conseils de collègues et je les remercie plus que chaleureusement ! Je ne les ai pas tous lu d’une traite. Enfin les 4 premiers si puis je les ai dégusté plus lentement afin de m’imprégner de l’ambiance particulière et très chaleureuseEt même si j’ai fait traîné, j’aurais tellement voulu un douzième tome, car je me suis attaché à ce p’tit bonhomme et à cette fameuse mamie ! 

Ou comment être heureux et épanouis malgré une vie sans argent ou presque ! Après une arrivée assez brutale chez une grand-mère qu’il connaît à peine, dans un lieu inconnu loin de ses repères et de sa maman, Akihiro va vite comprendre que sous ses airs de « dragon », c’est une femme courageuse et affectueuse ! Elle aussi est assez démunie, et a très peu de moyens financiers. Néanmoins, elle est très débrouillarde, et ingénieuse (l’aimant et l’épicerie de la nature ^^). Elle possède une manière de vivre qu’elle est bien décidée à partager, et à enseigner à son petit fils, et à son entourage ! Elle cultive en effet une très belle philosophie de vie : on est pauvre, mais il y a des plus pauvres que nous et nous avons un toit au-dessus de nos têtes ! Tant qu’on a la santé, voyons le bon côté de la situation, il y a tellement de petits bonheurs simples dans la vie, ça amène de nombreuses situations parfois très drôle car ce n’est pas toujours facile à comprendre quand on a à peine 7-8 ans 😀

Première rencontre entre Akihiro et sa mamie

Première rencontre entre Akihiro et sa mamie.

Les dessins sont très beaux, de grandes qualités, et fidèles à la réalité de l’époque !  Le scénario est une petite merveille, inspirée de la jeunesse du scénariste, ça le rend encore plus touchant, frais et surtout complètement addictif !

C’est drôle, sincère, émouvant, tendre, simple, bourré de douceur, empreint d’humour et une Merveilleuse leçon d’Amour ♥♥♥

J’ai refermé le tome 11 à regret, en espérant un tome supplémentaire qui n’existe et n’existera pas, une petite boule dans la gorge et les larmes aux yeux car je n’avais aucune envie de quitter Akihiro et sa Mamie si généreuse !

Une "gabai" mamie !!!

Une « gabai » mamie !!!

Je n’ai plus qu’une chose à vous dire : FONCEZ  !!! En dire plus, ça serait vous priver de cette rencontre qui reste et restera encore TRES longtemps dans ma mémoire ! Un vrai manga intergénérationnel !

Intensité du coup de coeur

« »

© 2017 Les petites lectures de Scarlett. Theme by Anders Norén.