Effectuez une recherche :

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 112 autres abonnés

CHARLESTON

La petite boutique aux poisons, Sarah Penner

La petite boutique aux poisons - CouvertureRésumé :

« Règle 1 : le poison ne doit jamais être utilisé pour blesser ou tuer une autre femme.

Règle 2 : le nom de la meurtrière et celui de sa victime doivent être notés dans les registres de l’apothicairesse.

​Une froide soirée de février 1791, à l’arrière d’une sombre ruelle londonienne. Nella attend sa prochaine cliente. Autrefois guérisseuse respectée, l’apothicairesse utilise maintenant ses connaissances dans un but beaucoup plus sombre : elle vend des poisons parfaitement dissimulés à des femmes désespérées, qui veulent tuer les hommes qui les empêchent de vivre.

Mais celle qui frappe à sa porte s’avère être une jeune fille de 12 ans, Eliza Fanning. Une amitié improbable va naître entre elles, et entraîner une cascade d’événements qui risquent d’exposer toutes les femmes dont le nom est inscrit dans le registre de Nella…

De nos jours à Londres, Caroline Parcewell passe son dixième anniversaire de mariage seule, encore sous le choc de l’infidélité de son mari. Lorsqu’elle découvre sur les bords de la Tamise une vieille fiole d’apothicaire, elle ne peut s’empêcher de faire des recherches et va découvrir une affaire qui a hanté Londres deux siècles auparavant : l’apothicaire tueuse en série. Alors qu’elle poursuit ses investigations, la vie de Caroline va heurter celles de Nella et d’Eliza. Tout le monde n’y survivra pas… »

Coup de Cœur :

Laury-Anne, l’éditrice Faubourg Marigny a vraiment le nez pour découvrir des pépites de la littérature étrangère !
Une fois encore, j’ai été complètement séduite ! Merci beaucoup pour ton enthousiasme et tes fines sélections !

Après La vie qu’on m’a choisie (et qui reste mon préféré), Sous le ciel de Maralinga, Le temps de l’indulgence, La petite boutique est ma quatrième lecture de la nouvelle maison d’éditions Faubourg Marigny, et je suis complètement séduite par leur ligne éditoriale !

Londres, février 1791, Nella est une apothicaire assez particulière. Autrefois, elle soignait les femmes grâce à ses connaissances aiguisées, léguées par sa mère. Maintenant, elle continue de vendre ses produits à des fins plus discutables : ce sont des poisons mortels, soigneusement dissimulés, à destination de femmes prêtes à tout pour se débarrasser d’un homme qui les fait souffrir. Sa vie est bouleversée par l’apparition d’Eliza Fanning, 12 ans, qui vient chercher la commande de sa maîtresse. C’est la jeune domestique, mise dans le secret, qui se chargera d’administrer la mixture fatale. Un lien étrange et puissant va se nouer entre l’empoisonneuse et l’enfant. Une amitié, une fascination respective va les entraîner dans une succession d’événements susceptibles de leur être fatale à elles, et à toutes les femmes que Nella a aidé… En effet, l’apothicaire inscrit soigneusement le nom de toutes ses clientes, de leurs victimes dans un registre et du poison utilisé.

Aujourd’hui, à Londres, Caroline, une américaine, est censée fêter son dixième anniversaire de mariage dans un bel hôtel et visiter les lieux emblématiques de la ville. Finalement elle est venue seule car la veille du départ elle a découvert l’infidélité de son mari, James. Ayant besoin de solitude et de recul, ce voyage tombait au bon moment pour lui permettre de mettre de l’ordre dans ses idées et dans sa vie. Lors de son premier jour en Grande-Bretagne, elle participe, un peu par hasard, à une session de « fouilles » amateurs, avec un groupe de « mudlarking » : une petite chasse au trésor dans la boue des rives de la Tamise qui recèle de nombreux objets du passé. Elle va découvrir une petite fiole d’apothicaire, bleue, translucide, avec une petite gravure sommaire d’Ours. La jeune femme, fascinée par l’histoire, et ayant remisé sa passion pour se consacrer à son mariage, décide de se lancer dans une quête de la vérité. Son parcours lui permet de rencontrer de Gaynor, une trentenaire travaillant à la British Library qui lui sera d’une grande aide. Une amitié et une complicité va tout de suite naître entre les deux femmes, fascinée par l’histoire.
Cette « enquête » va permettre à la jeune femme de faire le point sur sa vie, et l’emmener dans une « aventure » inédite, sur les pas de « l’empoisonneuse en série de Londres » !!!

Un roman passionnant, richement documenté, fluide, addictif, intelligent qui nous offre un incroyable voyage ! Il nous raconte la vie d’autrefois, la condition des femmes, des domestiques, la passion des poisons et leur élaboration complexe ou pas. Une vraie immersion dans la Londres du XVIIIème siècle !
Grâce à Caroline, on en apprend un peu plus sur le métier de chercheur, l’importance des sources, du moindre document, de l’esprit d’analyse et de déduction indispensable pour faire des recherches historiques.
J’ai adoré !!!

Dans ce premier roman magistralement réussi, Sarah Penner dresse le portrait de trois femmes qui se découvrent audacieuses, dont deux avant-gardistes. Elles sont à la recherche de liberté et d’indépendance !
Un livre envoûtant comme le poison, à la fois sombre et lumineux ! Je l’ai terminé à regret !

Londres, poisons, femmes de caractère, secrets, mystères, tous les ingrédients sont présents pour passer un excellent moment de lecture !

Un beau coup de cœur ♥ !!!

Intensité du coup de coeur
« »

© 2022 Les petites lectures de Scarlett. Theme by Anders Norén.