La quête de Mary Bennet - Couverture

La quête de Mary Bennet, Pamela Mingle

La quête de Mary Bennet - CouvertureRésumé :

« Grandir au côté de quatre sœurs n’a pas été facile pour la maladroite Mary Bennet, amoureuse invétérée des livres. Alors que toutes sont établies ou presque, Mary vit encore dans la demeure familiale, où sa mère n’a de cesse de lui répéter qu’elle finira vieille fille. Lorsque sa cadette Lydia et son mari sont au cœur d’un nouveau scandale, qui met à mal l’image de la famille Bennet, Mary est éloignée à High Tor, chez Jane et son époux Mr. Bingley. Auprès du couple, elle rencontre l’élégant Henry Walsh, qui l’étourdit aussitôt. Serait-ce de l’attirance qu’elle éprouve pour ce séduisant gentleman ?  »

Coup de Coeur :

Une austenerie qui m’a beaucoup plus : je l’ai lue sur ma journée de congé (après les tâches ménagères, je me suis offert une petite récompense :p ), et j’ai été conquise ! Déjà, rien que la couverture : elle est trop jolie, la célèbre silouhette de Jane Austen, colorée et fleurie de coquelicots (c’est une de mes fleurs préférées). Nous retrouvons les célèbres personnages d’Orgueil & Préjugés, et nous nous attardons enfin sur la moins connue des filles Bennet : Mary ! Jane Austen la décrit comme une sotte qui s’intéresse uniquement à sa musique et la lecture. Néanmoins, à la fin de son célèbre roman, elle lui offre une petite porte de sortie : elle a été forcée d’accompagner sa mère et de se mêler au monde en restant la seule fille Bennet à Longbourn. Ici l’auteur va un peu plus loin, elle offre une évolution plus grande à son personnage. Cette dernière voit régulièrement ses soeurs, elle a fait plusieurs séjours dans le Derbyshire, elle a pris des cours de piano, elle y joue désormais beaucoup mieux, mais elle chante par contre toujours aussi mal 😉 Mary s’est assagie, elle n’est plus sotte, même assez censée. C’était une évolution nécessaire si l’auteur voulait que nous puissions nous attacher au personnage. Toute l’histoire étant racontée de son point de vue, ça la rend encore plus attachante bien sûr ! J’avais très envie de croire à cette « transformation » car Jane Austen avait été assez cruelle avec le caractère de cette jeune fille.

Quelques années ont passé depuis la fin d’Orgueil et Préjugés : Lizzie est désormais maman de jumelles, Jane a mis au monde un petit David, Kitty passe beaucoup de temps chez elle, quand à Lydia, elle est enceinte de son premier enfant. C’est à nouveau par elle que le scandale arrive : elle quitte son mari car il la trompe et celui l’accuse d’être enceinte d’un autre homme ! Afin de protéger ses jeunes soeurs, Jane invite Kitty & Mary chez elle, le temps de trouver une solution à ce nouveau problème qui va toucher la famille Bennet.

Avec Mary nous croisons les autres personnages du célèbre ouvrage : Mrs Collins, Charlotte, Mr & Mrs Bennet, on découvre la propriété des Bingley, leurs amis, et surtout Lizzie & Darcy sont des personnages largement secondaires ! Et j’avoue que ça fait du bien !!! Même si l’intrigue est centrée sur Mary, il y a aussi plusieurs petites autres histoires qui gravitent autour, et ça rend l’histoire assez addictive ! Le caractère des personnages, à part celui de notre héroïne, reste assez conforme à celui du roman original, Mrs Bennet est agaçante à souhait, Kitty énervante, Lydia égoïste, et Jane généreuse. Les trois premières vont m’énerver à plusieurs reprises dans les reproches qu’elles formulent régulièrement à l’égard de Mary, elles ne font rien pour l’aider contrairement à Jane et à Lizzie. Contrairement à de nombreuses austeneries, nous ne sommes pas dans un pâle copié-collé de Jane Austen, l’auteur a apporté de nombreuses idées personnelles, elle prouve qu’elle peut apporter des éléments de sa plume sans tout piocher chez la Grande Dame ! Elle invente des personnages qui sont fidèles à l’esprit austeniens, crédibles, attanchants et/ou agaçants !

Donc, j’ai passé un très bon moment avec cette histoire, l’auteur m’a très agréablement surprise et je commence avec enthousiasme la parution d’Austeneries, dans la collection « Darcy & Co » aux éditions J’ai lu !!! J’espère que les suivantes seront du même niveau !

Intensité du coup de coeur

« »

© 2017 Les petites lectures de Scarlett. Theme by Anders Norén.