L'orangeraie - Couverture

L’orangeraie, Larry Tremblay

L'orangeraie - CouvertureRésumé :

« Les jumeaux Amed et Aziz auraient pu vivre paisiblement à l’ombre des orangers. Mais un obus traverse le ciel, tuant leurs grands-parents. La guerre s’empare de leur enfance. Un des chefs de la région vient demander à leur père de sacrifier un de ses fils pour le bien de la communauté. Comment faire ce choix impossible?
Conte moral, fable politique, L’orangeraie maintient la tension jusqu’au bout. Un texte à la fois actuel et hors du temps qui possède la force brute des grandes tragédies. »

Coup de Coeur :

Une fois encore, je suis en retard pour une de mes Lectures Communes ! Un immense merci pour votre patience Julie & Nathalie ♥

Quel texte ! Quelle histoire ! Quelle force !

J’avais déjà lu pas mal d’avis élogieux sur ce petit roman, et j’avoue que j’étais curieuse de le découvrir à mon tour ! Et je vous le dis tout de suite : un roman à mettre entre TOUTES les mains ! Il dégage un message très fort qui doit être diffusé le plus largement possible !

Nous découvrons l’histoire de deux garçons, des jumeaux qui vivent à coté de la guerre, et un jour cette dernière leur vole leurs grands-parents ! Ca sonne la fin de l’insouciance et de l’enfance ! En effet, un chef armé vient demander à leur père de sacrifier un de ses fils afin de venger ses morts ! Il décrit cela comme un honneur ! Les gamins ne compennent pas tout, ils se sentent honorés et ils ont envie d’être choisi… Leur mère a tout compris et elle n’est pas prête du tout à sacrifier ses enfants ! C’est un combat familial désormais qui va se livrer !

Un livre dur, actuel, triste, cruel et plein de vérités ! Il fait peur, il fait réfléchir, il soulève de nombreuses questions et dégage des émotions Enormes !!! L’auteur a crée une histoire sous la forme d’une fable contemporaine : comment la spiritualité peut déformer le regard des hommes sur la vérité et détourner ses messages pour ses propres intérêts ! Cette guerre et les hommes détruisent une forme d’eden, des familles, et l’humanité des victimes en plantant une graine de haine dans leurs coeurs !

Il y a beaucoup de poésie dans la plume de Larry Tremblay, une maîtrise des dialogues, des descriptions, avec une complexité du récit qui se renforce au fil des pages ! C’est empreint de sobriété et d’une rare puissance !

Un vrai coup de coeur pour ce roman surprenant, tristement d’actualité et à partager autour de soi !!!

Citations :

  • Les hommes dans notre pays vieillissent plus vite que leur femme. Ils se dessèchent comme des feuilles de tabac. C’est la haine qui tient leurs os en place. Sans la haine, ils s’écrouleraient dans la poussière pour ne plus se relever. Le vent les ferait disparaître dans une bourrasque. Il n’y aurait plus que le gémissement de leur femme dans la nuit. Écoute-moi, j’ai deux fils. L’un est la main, l’autre, le poing. L’un prend, l’autre donne. Un jour, c’est l’un, un jour, c’est l’autre. Je t’en supplie, ne me prends pas les deux.
  • A quoi ça sert de mettre au monde des enfants si c’est pour les sacrifier comme de pauvres bêtes qu’on envoie à l’abattoir !

 

 

Le billet élogieux de Nathalie

Et l’avis de Julie : à venir 🙂

Intensité du coup de coeur

« »

© 2017 Les petites lectures de Scarlett. Theme by Anders Norén.