Neverhome - Couverture

Neverhome, Laird Hunt

Neverhome - CouvertureRésumé :

« Dans la ferme de l’Indiana qui l’a vue grandir, Constance jouit enfin, auprès de son compagnon, d’un bonheur tranquille. Mais lorsque la guerre de Sécession éclate et que Bartholomew est appelé à rejoindre les rangs de l’armée de l’Union, c’est elle qui, travestie en homme, prend sans hésitation, sous le nom d’Ash Thompson, la place de cet époux que sa santé fragile rend inapte à une guerre qu’elle considère comme impensable de ne pas mener.

Ayant perdu la trace de son régiment après une bataille féroce où elle a été blessée, Constance, la rebelle, dépouillée de son uniforme, reprend, au sein de paysages dévastés, le chemin de la ferme, guidée par l’amour infini qu’elle porte à son bien-aimé mais profondément hantée par la violence et l’étrangeté des aventures qui ont marqué sa périlleuse initiation à l’univers impitoyable des champs de bataille et à leurs sordides coulisses.

Abondant en rencontres aux frontières du réel avec les monstres que la guerre fait des hommes et des lieux, ce roman magistral, largement salué par la presse américaine, propose, à travers le parcours de son androgyne et farouche protagoniste immergée dans les ténèbres du chaos, une impressionnante méditation en forme d’épopée sur la fragilité des certitudes et l’inconstance de toute réalité. »

Coup de Coeur :

Ma dernière lecture commune avec Le coin lecture de Nath 🙂
Nous continuons de faire des belles découvertes ensemble ! J’adore notre collaboration, même si nous n’avons pas de coups de coeur à chaque fois, nous sommes par contre toujours sur la même longueur d’onde ! Celle-ci n’était pas prévue initialement, Nathalie l’avait commencé et je l’ai prise en route ^^

C’est un roman particulier que celui-ci : nous suivons une jeune femme qui a intégré l’armée à la place de son mari dans la Guerre de Sécession ! Elle se travestit en homme, et elle devient un soldat de belle réputation : Gallant Ash qui rate rarement sa cible !

A travers les yeux de Constance, l’auteur réécrit la guerre : oubliez les images héroïques ! Ici c’est noir, violent, tragique, cruel et sauvage ! Constance va vivre des horreurs, vivre une guerre féroce qui oscille entre certitudes et craintes ! Notre héroïne va être terriblement bouleversée par ce qu’elle vivra : elle ne pourra rester celle qu’elle était, sa vie sera à jamais changée !
En plus d’une histoire de guerre, c’est aussi une belle histoire d’amour : celle de Constance pour son époux Bartholomew ! C’est pour lui, pour leur vie, leur ferme qu’elle s’est engagée et qu’elle veut revenir en vie à n’importe quel prix !

L’auteur nous offre une formidable épopée de femme dans un milieu d’hommes. C’est une plume forte, puissante qui fait passer un message : l’amour est plus fort que tout, peut soulever des montagnes, faire faire des kilomètres ! Ca fait réfléchir et nous entraîne au plus profond de l’âme de Constance, et ça rend le roman très intimiste, limite iniatique !

Un beau roman, bien documenté, très descriptif, superbement écrit, qui pousse à la réflexion, qui fait passer de nombreuses émotions !
Il y a juste la dernière partie qui m’a un peu décontenancée malgré de nombreux rebondissements 🙂

Et voilà le lien du billet de Nathalie qui a eu un sentiment similaire au mien !

Citations :

– J’étais forte, lui pas, c’est donc moi qui partis au combat pour défendre la République

– La terre sous mon corps semblait lourde. Comme si elle pouvait se mettre à chuchoter. Chuchoter quelque secret. Je m’endormis et rêvait que le monde était arrivé à sa fin.

– J’ai l’air d’un soldat parce que je suis dans l’armée, espèce de fils de pute, lui dis-je.

 

Stieg Larsson

Intensité du coup de coeur

« »

© 2017 Les petites lectures de Scarlett. Theme by Anders Norén.