Effectuez une recherche :

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 109 autres abonnés

CHARLESTON

La remplaçante, Sophie Adriansen & Mathou

La remplaçante - CouvertureRésumé :

« Marketa et Clovis, amoureux fous, attendent un bébé. Mais l’accouchement signe la fin du conte de fées.
La naissance de Zoé ne s’est pas passée comme Marketa l’imaginait, et l’instinct maternel tarde à se manifester.
Tandis qu’elle ne reconnaît plus son corps, Marketa se sent perdre pied face à ce bébé si vulnérable dont elle a désormais la responsabilité.
Réussira-t-elle à se sentir mère ?
A aimer son bébé ?
A cesser de penser qu’une remplaçante ferait mieux qu’elle ? »

Coup de Cœur :

Le week-end, entre deux romans, j’aime beaucoup lire une bande-dessinée, ça me donne l’impression de vider plus rapidement ma PAL ^^

Je connais les dessins de Mathou depuis quelques temps, et j’avais Adoré sa première bande-dessinée Et puis Colette, et j’avais été très touchée par Peurs bleues ! C’est donc sans hésitation que j’ai eu envie de découvrir ce nouvel opus !

Marketa et Clovis vivent une belle histoire d’amour, un vrai conte de fée, quand ils décident de faire un bébé. Si le début de la grossesse se passe super bien, les dernières semaines sont déjà plus compliquées à gérer pour la jeune femme. Le jour de l’accouchement signe le début d’une longue période très difficile à gérer pour Marketa : la naissance est compliquée, et la nouvelle maman va vivre un post-partum compliqué. Elle se sent seule, coupable de ne pas ressentir immédiatement cet amour inconditionnel pour son enfant, elle a mal partout, elle ne reconnaît plus son corps qui a tellement changé, tout va trop vite, trop de visites, trop de sollicitation, trop de tout…
Elle a l’impression qu’une remplaçante ferait tout tellement mieux qu’elle…

Que dire à propos de cette bande-dessinée?
Qu’elle désacralise ENFIN la maternité, qu’elle nous montre toute la réalité, avec ses petits bonheurs, ces grandes frustrations, ses inquiétudes. Elle explique cette énorme pression qu’inflige la société, l’empathie de certaines personnes (heureusement !), la culpabilité permanente que vit une mère, le fait qu’il n’existe pas de mode d’emploi pour prendre soin de son enfant …

Le scénario ne juge pas, ne culpabilise pas, il énonce des faits, et il met en avant le désarroi d’une jeune maman, qui a envie de bien faire, mais qui s’en sent incapable. C’est touchant, déculpabilisant et criant de vérité !

Je ne suis pas mère, et ça fait peur de comprendre à quel point c’est compliqué, exigeant, continu, pesant…

Le sujet est très bien amené, on y sent tous le vécu des autrices, le dessin tout en rondeur et en douceur de Mathou me touche comme à chaque fois !

Une très très chouette découverte !

A mettre entre toutes les mains, et peut-être encore plus celles des hommes afin qu’ils comprennent le quotidien de leur compagne.

Intensité du coup de coeur
« »

© 2021 Les petites lectures de Scarlett. Theme by Anders Norén.