Nos étoiles contraires - Couverture

Nos étoiles contraires, John Green

Nos étoiles contraires - CouvertureRésumé :

« Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu’elle s’y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d’autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature.
Entre les deux adolescents, l’attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie. »

Coup de Coeur :

Tout d’abord : MERCI MERCI MERCI la blogosphère ! Sans vous et vos articles élogieux, je serais sûrement passée à côté de ce petit bijou ♥♥♥ !!!

Je ne qualifierais pas ce roman de littérature pour ado, c’est le genre d’ouvrage que tous le monde (ados, hommes et femmes) peut lire ! C’est une superbe histoire d’amour, d’amour entre un jeune homme et une jeune femme, et surtout une histoire d’amour avec la vie ! Il n’y a pas d’âge pour aimer et être aimé, Hazel Grace et Augustus vont nous le montrer au fil des pages et nous donner une magnifique leçon de vie !

L’auteur prend le parti de nous faire vivre l’histoire à travers Hazel Grace, ses émotions, ses questions, ses doutes, ses joies, ses réactions ! Elle est malade c’est vrai, elle est condamnée, elle le sait et on le sait, mais elle est avant tout une ado avec tout ce que ça implique : rebellions, questionnements… Depuis quelques années, elle est complètement fan et accro à un roman « Une impériale affliction » et rêve de rencontrer son auteur afin de connaître la suite et fin de l’histoire. C’est un des éléments qui va structurer le roman. John Green évite brillamment l’écueil du miséralisme et du lamoyant grâce à une plume fine, franche et terriblement sensible ! Au contraire, c’est juste, drôle, intelligent, et forcément cynique, comme peuvent l’être les ados ! Un roman que j’ai dévoré une boule dans la gorge c’est vrai, mais surtout avec un sourire aux lèvres tellement les émotions qu’il véhicule sont vraies, palpables, riches et profondes !

On aurait pu croire à une histoire larmoyante, qui parle de maladie, de traitement et de mort, et pourtant l’auteur a écrit une ode à la vie, l’amour et l’espoir ! Hazel et Augustus sont des étoiles filantes, des étoiles contraires magnifiques et lumineuses qui m’ont complètement boulversées !
Un Bijou ♥♥♥ !!!

Citation :

« Tu m’as offert une éternité dans un nombre de jours limités, et j’en suis heureuse. »

« Quoi qu’on puisse lire sur le cancer (brochures, sites Internet ou autres), on trouvera toujours la dépression parmi les effets secondaires. Pourtant, la dépression n’est pas un effet secondaire du cancer. C’est mourir qui provoque la dépression. »

« Je suis tombée amoureuse pendant qu’il lisait, comme on s’endort : d’abord doucement puis tout d’un coup. »

Intensité du coup de coeur

« »

© 2017 Les petites lectures de Scarlett. Theme by Anders Norén.