Persuasion - Couverture

Persuasion, Jane Austen

Persuasion - CouvertureRésumé :

« La très jeune Anne Elliot s’est laissé persuader de rompre ses fiançailles avec Frederick Wentworth, ce dernier n’étant ni assez riche ni assez titré. Il lui faudra traverser plus de sept années de douloureuse inexistence – long automne où elle pense à jamais rester enfermée – avant qu’une seconde chance lui soit offerte.
C’est ce bonheur, inattendu et complet, survenant après qu’on l’a cru à jamais perdu, qui fait de Persuasion, dernier roman achevé de Jane Austen, en général jugé comme mélancolique, un livre au contraire profondément satisfaisant, un rêve d’accomplissement en forme de revanche sur la vie. »

Coup de Coeur :

J’ai eu le bonheur de découvrir ce superbe roman de Jane Austen en lecture commune avec Céline du blog Une Tasse de Culture : une découverte pour moi, et une relecture pour elle ! Nous nous sommes régalées et nous l’avons dévorés en quelques jours à peine !!!

C’est un texte dont j’ai entendu Enormément parler ! Beaucoup de bloggeuses l’adorent, il est régulièrement cité comme un de leurs préférés, et donc je l’ai attaqué avec beaucoup d’attente et en même temps d’appréhension : tomberais-je aussi sous le charme du Capitaine Wentworth? Et oui, j’ai ADORE ♥ !

Anne Elliot n’est plus une toute jeune fille, c’est une jeune femme qui s’est fanée au cours des années suite à sa rupture avec Frédérick Wentworth. Son entourage ne lui a jamais témoigné beaucoup d’attention ni d’affection : sa soeur ainée et son père sont horripilants à souhait ! Sa soeur cadette est un peu plus sympathique, néanmoins je n’ai pas réussi à m’attacher à elle, son égoïsme, et ses crises limite hystériques m’ont agacées ! Heureusement, une grande amie de sa défunte mère, Lady Russell, s’inquiète réellement de son bien-être, et lui sert de mère de substitution, même si son jugement est parfois faussé par l’importance du statut social des personnes qu’elles cotoyent.

Quand le Capitaine Wentworth revient dans l’entourage d’Anne, elle comprend que ses sentiments sont toujours présents ! Pourra-t-elle cette fois, laissez libre cours à son inclination? Le Capitaine est-il toujours sensible à la douce jeune femme? Arriveront-ils à communiquer? A se pardonner une erreur de jugement?

Jane Austen s’est vraiment amusée quand elle a croqué la famille Elliot : le père est un baronnet vieillissant, vaniteux, égoïste et têtu ! Elizabeth, sa soeur ainée est la préférée du Baronnet, c’est une jeune femme orgueilleuse comme Narcisse, elle est très belle et elle le sait. Elle agit comme la maîtresse du domaine familiale, Kellynch Hall, et elle ne soucia jamais des sentiments de ses soeurs ! Mary, la plus jeune, est mariée et mère de famille. Elle est égoïste également car elle s’inquiète en permanence de regard des autres et de sa place dans la société. Néanmoins, elle permet quelques moments de « liberté » à Anne quand cette dernière vient lui rendre visite. En effet, son époux, Charles Musgrove, est un homme tempéré et de caractère agréable. Il provient d’une famille simple et pragmatique, qui s’inquiète réellement du bonheur de ses enfants. Avec eux, Anne trouve une forme de sérénité. Les soeurs de Charles Musgrove, Louisa & Henrietta, sont deux jeunes filles agréables, quoique un peu sottes.

Avec cette histoire, j’ai découvert une nouvelle satyre de la société anglaise, de la superficialité de la vie mondaine à Bath, et surtout l’importance de la Royal Navy ! J’ai appris énormément de chose sur la vie des marins, et de leur entourage à l’époque ! Ce fut très enrichissant ! En effet, la marine a eu une grosse importance dans la vie de l’auteure.

Je comprends désormais pourquoi ce roman plait tellement aux Janéites, son héroïne est très attachante, le Capitaine est un parfait gentleman et surtout Sa lettre est un vrai petit bijou ♥♥♥

Il me reste désormais à visionner l’adaptation de la BBC car les photos qui circulent sur la toile sont très tentantes, et pour le moment j’ai résisté 😉 Je laisse l’histoire se décanter un peu dans ma mémoire avant 🙂

Une belle Lecture Commune ! Merci Céline ! Voilà le lien de son billet 🙂

Une lecture qui entre dans le Challenge du XIXème siècle organisé par Fanny du blog Dans le manoir aux livres

Challenge XIXème siècle

Intensité du coup de coeur

« »

© 2017 Les petites lectures de Scarlett. Theme by Anders Norén.