Du fond de mon coeur, Jane Austen

Du fond de mon coeur - CouvertureRésumé :

« Inédites et passionnantes, les lettres de Jane Austen à ses trois nièces préférées dressent un portrait émouvant de l’auteur d’Orgueil et Préjugés.
En tante attentionnée, elle se montre toujours prête à guider ses jeunes nièces, à les conseiller. Elle leur parle d’écriture, de stratégie amoureuse, de sa vie à la compagne, avec l’humour et l’élégance qui font le sel de ses romans. Ces lettres révèlent une touchante intimité et on acquiert bien vite la conviction que Jane Austen n’avait rien à envier à ses attachantes héroïnes.

Un recueil plein de charme, indispensable aux admirateurs de la plus célèbres des romancières anglaises. »

Coup de Coeur :

Merci Elodie du blog Les confidences de Miss Elody et à Coquelicote du blog Sans Grand Intérêt pour cette belle lecture commune effectuée dans le cadre du Mois Anglais !

Challenge Le mois anglais

Quelle délice de retrouver la plume de Jane Austen et de la découvrir dans un univers totalement différent : elle quitte ses fictions, elle correspond avec trois de ses nièces, celles qui sont considérées comme ses préférées, Anna, Fanny, et Caroline. Avec Anna, elles parlent énormément des petits textes que cette dernière rédige, Jane Austen lui prodigue de nombreux conseils. Elles auront moins de contact après le mariage d’Anna. Fanny est une jolie jeune fille qui papillone et qui recherche activement un soupirant, sa tante s’amuse beaucoup à la lecture de ses lettres et tente de la diriger vers la bonne direction. On ressent clairement la préférence de Jane pour cette nièce, et j’avoue ce que j’ai appris sur elle à la fin de l’ouvrage m’a terriblement déçu ! Caroline est la plus jeune, et elle ressemble à sa soeur : elle continuera d’écrire toute sa vie et elle ne se mariera pas.

Dans la seconde partie de l’ouvrage, il y a aussi quelques lettres de Cassandra, la soeur de Jane, très touchante car elles ont été écrites après le décès de l’autrice. On y sent toute son affection, sa peine et sa pudeur.

L’ouvrage se termine avec trois portraits de Jane Austen écrit par ses trois nièces et rassemblés par un de ses neveux, Edward.

Un ouvrage, court, 175 pages à peine, intense et très émouvant. J’y ai ressenti tout l’amour de sa famille pour Jane Austen, leur volonté de protéger sa mémoire, même si pour nous c’est terriblement frustrant ^^ En effet, Cassandra avait récupéré tous les écrits de sa soeur, et elle en a détruit la majeure partie, ou elle a censuré certains passages de son courrier.

Je peux déjà vous dire que les billets de mes copinautes sont tout aussi enthousiastes : celui de Miss Elody et celui de Coquelicote

Un texte qui a été lu dans le cadre du Challenge XIXème siècle organisé par Fanny du blog Dans le manoir aux livres 

Challenge XIXème siècle

Intensité du coup de coeur

« »

© 2017 Les petites lectures de Scarlett. Theme by Anders Norén.