La curiosité est un péché mortel, Ann Granger

La curiosité est un péché mortel - CouvertureRésumé :

« En 1864, Lizzie Martin se rend à New Forest pour servir de dame de compagnie à la jeune Lucy Craven, endeuillée par la mort de son nourrisson. Mais pourquoi cette dernière ne cesse-t-elle de clamer que le bébé lui a été volé ? Pour sa famille, il est clair que Lucy a perdu la raison. Des suspicions bientôt accrues lorsqu’un homme est retrouvé assassiné, la jeune femme couverte de sang à ses côtés. Afin de démêler cette affaire, Lizzie aura bien besoin de toute l’aide de son ami de Scotland Yard, le bel inspecteur Benjamin Ross… »

Coup de coeur :

Quel plaisir de retrouver Lizzie Martin, sa langue bien pendue, son esprit aventureux, et sa personnalité peu conventionelle pour l’Angleterre du XIXème siècle! J’attendais impatiemment ce volume (un an d’attente c’est long ^^). Si vous désirez lire mon billet sur le premier tome « Un intérêt particulier pour les morts » 🙂

Cette fois-ci, elle quitte Londres pour un nouvel emploi. Elle se rend dans le Hampshire afin de soutenir moralement  une toute jeune femme qui vient de perdre son bébé. Dés son trajet en train jusque là, l’ambiance et les mystères s’installent ! Elle fait en effet la rencontre du Dr Lefebre qui se rend également dans la famille de Mrs Lucy Craven. A son arrivée, les Demoiselles Roches, les tantes de Lucy, lui font comprendre qu’elle est sa place : celle d’une domestique envoyée par leur frère !
Cependant, avec son caractère obstiné, sa volonté de fer, et son esprit aiguisé, elle essaye rapidement de gagner la confiance de Lucy et de la comprendre. Un élément va perturber le semblant d’harmonie qui semble s’installer : un homme, un attrapeur de rats, assassiné à l’arme blanche, est retrouvé dans le jardin par Mrs Craven en état de choc. Dés lors, l’enquête devient trop tortueuse (et officielle aussi), Lizzie se débrouille pour faire venir son ami, l’inspecteur de Scotland Yard Benjamin Ross ! Ce dernier est bien content de retrouver l’aventureuse jeune femme (partie contre son avis), et de l’aider dans la résolution du meurtre et de la mystérieuse ambiance qui règne dans cette dans cette famille.

Une fois encore Ann Granger m’a conquise : ses personnages sont dans la lignée du premier tome, ils ont un peu évolué (ce qui est logique après les évènements du précédent), et les nouveaux qui apparaissent sont intéressants également. J’avoue que le Dr Lefèbre est un de ceux que j’ai préféré, il est mystérieux, son rôle est des plus intrigants. L’enquête est bien rythmée, les révélations sont distillées finement, et la perspicacité de Lizzie est une fois encore utilisée à bon escient (ou presque :p ). J’ai échafaudé de nombreuses solutions, pourtant je ne l’ai découvert qu’au moment où l’auteur décide de nous dévoiler la résolution. L’ambiance victorienne et les carcans qui maintenaient les jeunes femmes sont décrits avec beaucoup de finesse, une belle toile de fond pour une enquête intéressante. Le style de l’auteur a rendu ma lecture complètement addictive !
Un vrai jeu de Cluedo dans un petit village anglais du XIXème siècle !

Petit bonus : la couverture de l’ouvrage est magnifique et reflète bien le roman ainsi que son histoire ! Vivement le suivant car je suis curieuse de connaître l’évolution des relations entre Miss Lizzie Martin & l’inspecteur Benjamin Ross 😉

Intensité du coup de coeur

« »

© 2017 Les petites lectures de Scarlett. Theme by Anders Norén.