La petite herboristerie de Montmartre - Couverture

La petite herboristerie de Montmartre; Donatella Rizzati

La petite herboristerie de Montmartre - CouvertureRésumé :

« Paris, novembre 2004.

Viola Consalvi passe pour la première fois la porte d’une herboristerie tout près de la rue Lepic, à Montmartre. Pour cette passionnée de naturopathie, la découverte de ce lieu hors du temps est un véritable coup de foudre. Au contact de cet endroit magique et de sa propriétaire, Gisèle, la jeune étudiante est confortée dans son choix d’étudier la médecine alternative, choix que n’a hélas pas accepté sa famille. Son diplôme en poche, Viola retourne à Rome et rencontre l’amour en la personne de Michel. S’ensuivent six ans de bonheur, qui volent en éclat quand Michel décède brutalement d’un arrêt cardiaque. Bouleversée, anéantie, Viola se sent basculer. Au plus fort de la tourmente, une idée lui traverse soudain l’esprit : et si elle retournait à Paris, là où tout a commencé ? »

Coup de Cœur :

Encore une belle découverte dans mon incroyable aventure de Lectrice Charleston 2017

Tout commence à Paris, avec Viola, une jeune italienne, qui étudie la naturopathie contre l’avis de ses parents, elle a fuit Rome et ses contraintes familiales. Un jour, par hasard, alors qu’elle a du mal à assumer son choix, et l’éloignement, elle découvre la petite herboristerie « Famille Fleurey-Bourry depuis 1895 » tenue par Gisèle et sa sœur Sabine, la troisième, Yvette, vit à Rome justement avec son mari. Leur rencontre est riche en émotions, et tout de suite un lien très fort va se nouer entre les deux femmes ! Gisèle se doute que l’herboristerie disparaîtra avec elle car ses enfants ne veulent pas perpétuer la tradition familiale (le lieu avait plus de 100 ans !), et Viola recherchait un lieu, des personnes de confiance qui comprennent ses choix ! Pourtant, quand elle a terminé ses études trois ans plus tard, elle est brusquement retournée dans son pays. Elle avait besoin de retrouver ses racines, même si sa famille n’avait pas cherché à la retrouver. Et là, elle rencontra son grand Amour, celui qu’elle épousera, Michel, avec qui elle vivra un bonheur immense, un moment de grâce et de satisfaction : heureuse dans sa vie privée et professionnelle. Malheureusement, il lui sera brutalement arraché. Pendant un an, elle va arrêter de vivre, s’isoler de tous, se perdre dans le chagrin et oublier la beauté de sa formation. Sur un coup de tête, elle retourne à Paris, retrouver Gisèle !

Grâce à cet acte spontané, Viola va tout doucement se rouvrir à la vie, aux autres, et surtout à sa passion : soigner les autres par les plantes, la nature, l’énergie … Le chemin sera long, semé d’embûches, et certaines décisions seront difficiles à prendre. Heureusement elle sera épaulée par Gisèle, pleine de bons conseils, de bon sens et qui n’hésite pas à la bousculer quand c’est nécessaire. Une amie comme on aimerait tous et toutes rencontrer ! Elle est chaleureuse, pleine d’empathie, et elle aussi cache quelques secrets douloureux ! Au moment voulu, Viola sera à son tour de bons conseils. A Paris, elle fera aussi quelques rencontres importantes pour son avenir : le mystérieux Romain qui tient « The Arizona Hairy Biker’s Bar » et qui l’agace profondément par son arrogance. Il y a aussi Camille, une jeune femme « papillon », qui va soigner ses angoisses avec les Fleurs de Bach et surtout développer une solide amitié avec Viola, elles ont toutes les deux de gros problèmes relationnelles avec leurs parents, elles vont se comprendre, se soutenir et se permettre d’avancer !
Pour aider Gisèle, sa boutique fonctionne moins bien, et elle a besoin de rentrées d’argent rapide afin de rembourser le crédit à la banque, Viola se décide enfin à reprendre de manière officielle son statut de naturopathe diplômée dans l’herboristerie, de donner un coup de jeune au lieu tout en conservant son côté rétro et chaleureux ! C’est une étape très importante dans la reconstruction de la jeune veuve.

Cette nouvelle vie sera difficile à créer : Viola a de nombreuses sautes d’humeur, elle peut passer de l’euphorie à la déprime en quelques minutes, elle se sent coupable du décès de Michel, son mari, elle est est blessée par le comportement froid de ses parents, elle a peur d’avancer. Elle recherche un nouvel équilibre et en même temps elle le craint fortement, elle doit réapprendre à vivre, à s’aimer, à aimer la vie, les autres, et surtout à prendre soin d’elle ! Une jeune femme perdue, traumatisée par la perte de son grand amour, que j’ai trouvé très attachante.

Un vrai roman romantique dans tous les sens du terme, et très riches en enseignement ! Viola et Gisèle partagent de nombreux conseils bien-être, des recettes en naturopathie, des soins divers tous à base d’éléments naturels. Des petites fiches explicatives, et de recettes parsèment le roman et donnent un cachet supplémentaire à l’histoire, très enrichissant. J’ai été un peu moins touchée par l’iridologie, je trouvais les termes un peu trop complexe pour les non-initiés.

La plume de Donatella Rizzati est très plaisante, fluide ! Elle réussit à planter les décors, les personnages avec quelques détails, nous immerger dans un univers consacré au bien-être, et à nous apprendre une foule de bons conseils à travers une histoire passionnante !

Vivement les prochains romans de l’autrice !

Lectrice Charleston 2017 - Logo

Intensité du coup de coeur

« »

© 2017 Les petites lectures de Scarlett. Theme by Anders Norén.