L'année du flamant rose - Couverture

L’année du flamand rose, Anne de Kinkelin

L'année du flamant rose - CouvertureRésumé :

Louise, Ethel, Caroline. Trois amies, joyeuses mais solitaires, partagent tout, leurs peines et leurs bonheurs, leur passion aussi pour les belles choses. Toutes trois sont des créatrices, des faiseuses de rêves, dans leurs ateliers qui se font face au cœur d’un passage parisien.
Louise est joaillière, et crée des bagues de fiançailles, des bijoux pour les amoureux, elle qui voit sa vie avec Hugo, son mari, s’effondrer.
Ethel est couturière, elle imagine des corsets, de la lingerie fine pour les amants qui défilent dans sa boutique.
Caroline est relieuse, elle offre une seconde vie aux ouvrages anciens abîmés par le temps.
Le jour où Louise s’entiche d’un flamand rose empaillé, superbe et quelque peu étrange, qu’elle installe dans son atelier, son regard sur la vie semble changer. Après sa rupture, Louise est face à un défi : se relever, tenir debout, comme le flamant sur une patte, pour sa petite fille, Rose, malgré sa fragilité et les obstacles.
Cette année, celle du flamant rose, sera aussi celle des Louise, Caroline et Ethel qui vont croiser l’amour, et savoir enfin le saisir.

Mon avis :

Ma seconde lecture de la merveilleuse aventure « Lectrice Charleston 2017 » ! Merci beaucoup pour cette expérience !

Je vais être honnête dés le départ : j’ai été un peu déçue par cette lecture.
Pour les points négatifs, je n’ai pas réussi à m’attacher à nos héroïnes, je les trouvais trop détachées, et parfois même superficielles. Ca manquait de descriptions pour les visualiser, elles et leurs environnements. Je recherchais de l’évasion, du voyage, et malheureusement nous ne visitons pas assez à mon goût Paris, ses ruelles, ses petits coins intimes (les petits restaurants testés par Louise semblaient vraiment très chouette, mais je n’ai pas réussi à les visualiser). Et surtout la fin m’a laissé complètement perplexe. Je ne l’ai absolument pas comprise, elle est trop abrupte et trop ouverte à mon goût. Les « aventures » que vivent les trois amies vont trop vite. Il y a eu trop d’ellipses temporelles, ça ne permet pas de comprendre les décisions prises par ces femmes. Dernier point, les hommes qui les entourent sont trop reculés, nous ne connaissons rien ou presque d’eux, donc impossible pour moi de les comprendre et d’éprouver un peu d’empathie à leur égard.

Heureusement il y a du positif 😉
Tout d’abord le style de l’autrice est très fluide, limite addictif et très plaisant à lire ! J’ai lu le roman avec plaisir et très rapidement. J’ai apprécié les métiers des héroïnes. L’autrice nous décrit avec finesse leurs activités, et ça donne vraiment envie d’en apprendre plus et d’avoir les moyens de se payer leurs services : une belle bague créée par Louise, un corset tout en dentelle et en soie cousu sur mesure par Ethel, et une nouvelle reliure pour mon recueil de contes des frères Grimm ! En effet, dans notre société qui veut tout, et tout de suite, c’est beau de voir qu’il y a encore des personnes qui prennent le temps de créer avec leurs mains des objets uniques et personnalisés avec amour et passion ! Et c’est vraiment ce qui caractérise ces trois femmes différentes et complémentaires.
J’ai apprécié aussi la place du flamant rose : il apporte une touche d’humour, des jolies réflexions empreintes de sagesse, même si elles sont un peu superficielles, et un peu clichées.

Je pense que j’en attendais plus de cette histoire, même trop …

En conclusion, une jolie lecture, divertissante, et rapide.

Lectrice Charleston 2017 - Logo

Intensité du coup de coeur

« »

© 2017 Les petites lectures de Scarlett. Theme by Anders Norén.