Effectuez une recherche :

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 64 autres abonnés

CHARLESTON

Le lilas ne refleurit qu’après un hiver vigoureux, Martha Hall Kelly

Le Lilas ne refleurit qu'après un hiver vigoureux - CouvertureRésumé :

« À New York, Caroline Ferriday travaille au consulat français. Mais lorsque les armées hitlériennes envahissent la Pologne en septembre 1939, c’est tout son quotidien qui va être bouleversé.

De l’autre côté de l’océan, Kasia Kuzmerick, une adolescente polonaise, renonce à son enfance pour rejoindre la Résistance. Mais la moindre erreur peut être fatale.

Quant à l’ambitieuse Herta Oberheuser, médecin allemand, la proposition que lui fait le gouvernement SS va lui permettre de montrer enfin toutes ses capacités. Mais une fois embauchée, elle va se retrouver sous la domination des hommes…

Les vies de ces trois femmes seront liées à jamais lorsque Kasia est envoyée à Ravensbrück, le tristement célèbre camp de concentration pour femmes. À travers les continents, de New York à Paris, de l’Allemagne à la Pologne, Caroline et Kasia vont tout tenter pour que l’Histoire n’oublie jamais les atrocités commises.

Un premier roman remarquable sur le pouvoir méconnu des femmes à changer l’Histoire à travers la quête de l’amour, de la liberté et des deuxièmes chances. »

Coup de Cœur :

Ma première lecture de 2018 continue ma merveilleuse aventure lectrice Charleston 2017, et ce fut une lecture commune avec Natacha du blog Marmelade de Livres, c’est aussi une ancienne Lectrice Charleston ! Et je peux déjà vous dire que nous avons ADORE toutes les deux ! Merci beaucoup aux Editions Charleston et à Mathieu pour l’envoi des épreuves !!!

Nous avons découvert un roman fort et émouvant qui raconte la guerre à travers le regard de femmes qui la vivront de l’intérieur ou avec un regard extérieur. Ce mélange de point de vue est une des qualités de l’histoire, elle permet d’enrichir les sujets abordés, d’approfondir les douleurs et les joies vécues par les personnages.

Caroline Ferriday appartient à la bonne société new-yorkaise, passionnée par la France, elle travaille bénévolement au consulat français, et s’investir personnellement dans l’aide envoyé aux victimes de la guerre. A travers ses actions, son engagement, on découvre comment les américains voyaient le conflit qui déchirait l’Europe. Cette femme est remarquable, elle ne baissera pas les bras, et continuera d’aider ces gens de nombreuses années, même après nombres de ses compatriotes les ait oubliés ! Elle n’est pas parfaite, elle m’a parfois agacé dans ses réflexions, et surtout dans ses choix personnelles ! Pourtant, elle reste une femme admirable qui a tenu sa parole et ses promesses aussi longtemps que possible !

Plan du camp de Ravensbrück

Plan du camp de Ravensbrück

Kasia est celle qui m’a le plus touchée ! C’est une adolescente polonaise qui basculera brutalement dans la vie adulte avec l’invasion de son pays par les troupes d’Hitler. Par amour et par amitié, elle va rejoindre la Résistance, et comme de nombreuses personnes elle en paiera le prix fort ! Elle sera arrêtée avec sa mère, sa sœur Zusanna et des amies. Avec elle, on va découvrir la vie dans les camps de concentration, plus spécifiquement celle du camp de Ravensbrück, le seul qui était entièrement peuplé de femmes. Avec elle, et les autres détenues, on va comprendre le quotidien qu’elles ont enduré de longs mois, ainsi qui les expériences tentées par les médecins nazis sur les prisonnières. Leur quotidien ne fut pas toujours épouvantables : ces femmes ont fait preuve d’un courage incroyable, d’une abnégation phénoménale ! Elles se soutenaient, elles voulaient croire que ça ne durerait pas, qu’elles pourraient retrouver leur liberté, leur famille, et vivre à nouveau ! Il y a de nombreuses souffrances, de nombreuses pertes, des moments de désespoir, et pourtant la vie a gagné ! Ces victimes n’ont pas toutes voulu en être : elles se sont battues, avec la force du désespoir, pour leur dignité, leurs proches, et leur vie ! Les passages concernant Kasia ont souvent été les plus émouvants, et certains passages m’ont littéralement rendues malades ! J’ai beau avoir déjà lu plusieurs romans, témoignages et livres d’histoire sur le sujet, c’est toujours horrible de voir à quel point les hommes sont très inventifs pour trouver de nouvelles manières de faire souffrir les autres, physiquement et psychologiquement … Dans le camps de Ravensbrück, on découvre, non seulement un lieu de concentration, mais aussi un lieu de travail inhumain et le quotidien des « lapins de Ravensbrück » dont j’ignorais l’existence …
Enfin il y a Herta Oberhauser, une médecin allemande qui a travaillé dans ce camp. C’était une ambitieuse jeune femme, une talentueuse chirurgienne que son état de femme a privé de carrière avec l’arrivée d’Hitler au pouvoir. Quand on lui propose d’intégrer en tant que médecin ce qu’on lui présente comme un camp de rééducation pour femmes, elle est persuadée pouvoir enfin servir sa patrie. Au début, elle n’approuvera les méthodes, elle hésite sur les procédés qui sont instaurés vis-à-vis des prisonnières, puis l’ambition et son envie de pratiquer la médecine va fausser son jugement. Petit à petit elle va s’investir dans la vie du camps, et elle fera partie de ses médecins qui feront les expériences sur les « lapins »… Si au début, j’ai plains Herta, malheureusement son orgueil et le fait qu’elle soit convaincue de l’importance de ses travaux me l’ont rendue antipathique. Je ne l’ai pas détestée non plus car elle a été endoctrinée, elle fait partie de cette nouvelle génération qui a souffert des conséquences du Traité de Versailles, et qui a été touchée de plein fouet par la propagande hitlérienne.

Un roman exceptionnel qui raconte le destin incroyable de femmes ayant réellement existé, en ce qui concerne Caroline et Herta, Kasia et sa sœur sont des personnages fictifs qui sont pourtant inspirés par deux sœurs victimes du camp de Ravensbrück. C’est la vie de Caroline qui a inspiré l’autrice et qui l’a poussée à écrire cette histoire magnifique ! Martha Hall Kelly a fait un travail de documentation incroyable ! Ce roman est le fruit d’années de recherches, de voyages et de rencontres, une vision féministe et féminine de la seconde Guerre Mondiale peu répandue !

Un énorme Coup de Cœur ♥ pour ce livre qui plonge le lecteur au cœur du conflit à travers trois destins de femmes !
C’est riche en émotions, on découvre à quel point la nature humaine est complexe : elle peut aller d’un extrême à l’autre par amour, par haine et par patriotisme !

A lire de toute urgence !

Et le billet de Natacha 🙂

Lectrice Charleston 2017 - Logo

Intensité du coup de coeur
« »

© 2018 Les petites lectures de Scarlett. Theme by Anders Norén.