L'oiseau bleu - Couverture

L’oiseau bleu, Takashi Murakami

L'oiseau bleu - CouvertureRésumé :

« Yuki Higashimoto est la plus heureuse des femmes : un mari aimant, Naoki, ainsi qu’un adorable garçon de cinq ans, Shu, la comblent de bonheur. Mais la sortie de route de la voiture qui les ramène d’un innocent pique-nique va sonner de manière cruelle et irrémédiable la fin de cette existence paisible… Le petit Shu ne survit pas à la violence du choc, et Naoki est plongé dans un coma végétatif. Pour Yuki, un long combat commence : comment reconstruire sa vie et préserver un lien avec un mari qui est présent sans l’être ?

Dans ce manga post 11 mars 2011, l’auteur du remarqué Chien gardien d’étoiles évoque la difficulté de surmonter la perte d’un être cher. Famille, enfance, vieillesse, oubli… la plume poétique de Takashi MURAKAMI parcourt délicatement le cycle de la vie et fait mouche en nous transmettant un formidable message d’espoir. »

Coup de Coeur :

Il est très dur pour moi de parler de ce manga à cause de son double sujet : la perte d’un enfant et l’arrivée de la maladie dans un couple !

L’auteur nous livre une histoire touchante, délicate, pleine de sensibilité, poignante, avec beaucoup de réalisme et sans mièvrerie !
Il dresse des portraits touchants de ces personnes qui traversent des épreuves, sans tomber dans le pathos, et avec pudeur.
Ce sont trois histoires, trois drames qui s’entrecroisent comme les fils de la vie.
Son scénario est mis en valeur par des dessins tout en finesse. Il n’y a que quelques pages en couleur, comme dans la plupart des mangas, et celles-là accentuent la beauté du dessin !

Cases de L'oiseau Beu

Takashi Murakami dénonce également les failles du système de santé japonais, et les nombreuses injustices de la vie ! Il y a des moments d’abattements qu’il faut absolument surmonter car la vie continue envers et contre tout !

Un manga bouleversant, bourré d’humanité, d’émotions qui nous parle d’espoir et de solidarité ! Et malgré des thématiques dramatiques, il n’est jamais larmoyant et/ou déprimant, car il nous parle justement de l’espoir !

Une découverte surprenante !

Bannière de L'oiseau Bleu

Bannière de L’oiseau Bleu

Intensité du coup de coeur

« »

© 2017 Les petites lectures de Scarlett. Theme by Anders Norén.